6 janvier 2014

Une circulaire contre Dieudonné

Oubliez la quenelle, certains pensent qu'il s'agit encore de cela. C'est en fait bien différent. Dieudonné pose la question, rituelle en France, des limites que la République s'autorise avec les appels à la haine.

Sur sa page Facebook, l'humoriste raille le "vent de haine" de "force 6 à 7" qui souffle sur lui. Il sourit, rigole, moque le front des antis. Il aurait pu dissiper un malentendu s'il y avait malentendu.

Il aurait pu, mais il ne le fait pas.

Il a des soutiens, car de gauche à droite, on n'aime pas les interdictions de spectacles.  Ou l'on a peur de lui faire de la "pub". L'homme a déjà quelques millions de videonautes sur Youtube... Qui croit encore qu'il a besoin de cette publicité-là ?

Plus étrange, l'Etat se préoccupe enfin des 65.000 euros d'ardoise magique car impayée que doit "l'humoriste".

L'homme est soupçonné d'avoir organisé son insolvabilité. Dans un billet fort pédagogique, Alice Serrano de France Info détaille comment Dieudonné a transféré à une société détenue par sa mère et sa compagne, l'intégralité des bénéfices de ses activités - 230.000 euros de profit en 2012; une société qui emploi aussi son fils et sa fille, mais qui n'aurait aucun lien juridique avec l'humoriste. Une société dont le dernier chiffre d'affaire avoisinait les 2 millions d'euros annuels (2012).

L'association des filles et fils de déportés juifs de France a appelé à manifester devant le prochain spectacle, à Nantes ce jeudi, de Dieudonné.  Lundi matin sur France inter, Arno Klarsfeld fait malheureusement le mauvais avocat, incapable de trouver les mots justes. Ils sont simples.

La manifestation sera sans doute inutile si le préfet finit par interdire le dit spectacle.

Cette semaine, Manuel Valls envoie justement par circulaire ses recommandations aux préfets pour interdire les spectacles de Dieudonné. Cette circulaire "permettra de prendre des dispositions pour empêcher la banalisation des propos antisémites. (...) Les maires et les préfets pourront ainsi prendre les décisions nécessaires avant la tournée de Dieudonné" dixit Matignon.

En fin de journée, la circulaire était enfin consultable. L'accusation d'antisémitisme est explicite. "Le message insoutenable que les propos de M. Dieudonné véhiculent est parfaitement compréhensible de la plupart des spectateurs".  Et d'ajouter que le spectacle comprend "des propos antisémites et infamants à l’égard de plusieurs personnalité de confession juive (...) et des atteintes virulentes et choquantes à la mémoire des victimes de la Shoah".

Le ministre de l'intérieur rappelle donc aux préfets les pouvoirs dont ils disposent.


7 commentaires:

  1. J'aurais préféré que ça se passe autrement. Interdire les spectacles de Dieudonné, c'est tombé dans l'engrenage tendu par ceux qui entendent faire taire la liberté d'expression en France. Et pour obtenir ce "droit", certains, se déclarant ennemis aujourd'hui, s'entendront comme larrons en foire pour gagner.
    De plus, il n'est pas sûr que tant de gens aillent voir ce genre de spectacle, du moins, "allaient". Maintenant, hélas, oui… Et, il y en aura toujours trop.

    Quant à ses propos déjà condamnés, et soumis à amende, par la Justice, il appartient à cette dernière de donner priorité à la loi et d'encaisser au plus vite les sommes dues par Dieudonné. C'est donc par là qu'il faut commencer, mais pas dans cent ans, tout de suite. Que Dieudonné triche avec, et nargue, la loi française en se protégeant derrière une insolvabilité organisée, cet argent devrait être saisi à la source par voix d'huissier. On le fait bien sur le salaire d'un simple quidam endetté.
    Bon sang, que tout ce pataquès m'agace !

    Solanden

    RépondreSupprimer
  2. On ne peut pas "rire" de la Shoah, Dieudonné (dire désormais Mr M'Bala M'Bala) est devenu un antisémite notoire qui véhicule l'infect, l'abject à l'image des thèses fascistes de l'extrême droite et du Front National.

    L'interdire? Oui mais se limiter au seul Dieudo, c'est (je pense), légitimer pour d'autres ce qu'on condamne avec véhémence aujourd'hui. Interdire les réunions publiques du FN? On peut? La famille Le Pen est dans le même registre de l'antisémitisme à réprimer. Je ne parle même pas des fractions extrêmes-droitistes de cette galaxie honteuse, de ces auteurs d'insultes racistes et inhumaines sur C. Taubira, presque dans l'indifférence générale avant qu'elle ne se décide de réagir, seule comme une grande.

    Question: Elle était en vacance l'humanité?

    Voilà.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y en a assez de ces critiques de la quenelle. Je vous signale que c'est un plat excellent quand il est préparé par un cuisinier, qui connaît son métier. Alors, arrêtez de discréditer la quenelle !

      Un cuisinier lyonnais qui ne vous salue pas, Monsieur.

      Supprimer
  3. je me demande pourquoi P. Cohen qui insulte copieusement Dieudonné à l'antenne et sur les plateaux de Télé puisque lui y a droit, ne porte pas plainte tout seul contre Dieudonné. Pourquoi faut-il que toute une Communauté avec toutes ses personnalités politiques de gauche comme de droite et l'ensemble du gouvernement avec en tête le Président de la République, s'alignent derrière lui et jettent un seul individu en pâture à la haine planétaire?
    Plus je vois les enfants et les gens faire la quenelle maintenant partout dans le Monde, je me dis que c'est un jeu sans connotation politique ni raciste; c'est comme faire le poing d'honneur ou le doigt d'honneur ou tout simplement un geste affectueux de ralliement pas forcément à Dieudonné qu'ils ne connaissent pas. C'est toute cette hargne de Valls qui a popularisé la Quenelle alors que très peu de gens la connaissaient en France!

    RépondreSupprimer
  4. Il serait quand meme bien que Dieudonne leve le pied sur l'antisemitisme, cette chasse a l'homme ne vise t elle pas au delas de dieudonne a faire passer des lois liberticide pour tout le monde ?

    Nous sommes tous des cerveaux malades alllemands !

    RépondreSupprimer
  5. La loi française permet ce qu'il faut contre cet escroc antisémite instrumentalisé par le fn et les islamistes

    RépondreSupprimer
  6. Bravo Juan pour cet article.

    Quand je lis ici ou là certains commentaires je mesure combien les gens n'ont pas pris conscience du problème Dieudonné. À les lire le personnage ne serait pas devenu aussi populaire si on ne lui faisait pas temps de pub. Bientôt certains diront que sans Valls l'antisémitisme n'aurait jamais existé...

    Non. Dieudonné a vu son nombre de fans croitre au cours des années sans que les médias n'en parlent vraiment. Les quenelles se sont multipliées un peu partout, comme un signe de ralliement d'adeptes trop heureux d'avoir leur propre langage, leurs propres codes inconnus des médias. L'artiste a su en jouer et créer un business particulièrement fructueux (Lisez l'article de Stéphane Guillon dans Libé à ce sujet, ça vaut le coup http://www.liberation.fr/politiques/2014/01/03/dieudonne-la-honteuse_970432). Or, derrière ses gestes, ses phrases (« Plus haut c'est le soleil »), ses grimaces se cache un anti-sémitisme assumé. Progressivement, insidieusement Dieudonné est passé de l'homme de spectacle à l'homme politique engagé contre le sionisme, la juiverie internationale, les gouvernements à la solde d'Israël. Son interview à la télé iranienne en 2011 est sidérant ! Quand on le visionne on comprend que l'humoriste a bel et bien disparu depuis longtemps.

    Doit-on le laisser continuer ses spectacles alors que son discours est aujourd'hui parfaitement clair contrairement à ce qu'affirment les admirateurs du personnage « anti-système » ? Je pense que oui. Mais on doit aussi soulever le débat et se demander s'il est logique que l'espace public (notamment dans des salles de spectacles qui ont été financées par les impôts de tous) soit accaparé par un négationniste et ses supporters. La circulaire de Valls n'a pas d'autre objectif et c'est très bien.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.