19 février 2014

Bruno Gollnisch lit Sarkofrance et Elie Arié

Faut-il s'en féliciter ?

Dans un article intitulé, très sobrement, "Ils aboient, ils mentent, ils trichent, ils se trompent … ils (f)ont peur!", le 29 janvier dernier, l'élu frontiste publiait une charge contre les récentes critiques dont son parti fait l'objet. On imagine que l'article n'est pas de lui, car il cause sur lui à la troisième personne du singulier. Mais le billet est éloquent de rage.

L'homme dérive et dérape sur ses fondamentaux, "Refus de la monnaie unique, de la dictature bruxelloise, des diktats ultra libre-échangistes, de l’immigration-invasion, de la culture de mort; défense de nos libertés, de nos identités, de la famille, des valeurs helléno-chrétiennes", et voici enfin l'hommage. Ces "convictions" frontistes "sont tout simplement celles d’une droite nationale, populaire et sociale" et "sont le socle du FN".

Or, rappelle-t-il, "il est important de le rappeler car les mauvais fantasmes ont la vie dure. En témoigne la lecture du tract baptisé article (involontairement comique) du dénommé blogueur Juan Sarkofrance sur le site de Marianne qui recycle tous les poncifs d’une cellule avinée de militants gauchistes désespérés."

Merci monsieur, c'est un honneur que d'être votre ennemi.

Nous ne sommes pas seuls. Notre confrère Elie Arié s'en prend une également.

"Dans le même registre, toujours sur le site de Marianne, le blogueur Elie Arié « graphomane » (sic) socialo-chevènementiste, s’efforce lui aussi d’écrire l’avenir du FN à la lumière de sa boule de cristal. Il s’inquiète de ce que « l’idéologie («d’extrême droite classique» soit ) «toujours présente (au FN) dans l’importante minorité regroupée autour de Bruno Gollnisch
Il suppute aussi l’impasse dans laquelle serait le FN, «coupé de toute alliance possible », «de toute possibilité d’accéder au pouvoir», en l’absence d’ «accords de désistements réciproques» avec la droite classique aux législatives."
Terminons par les voeux de M. Gollnisch, car il faut les entendre, parfois, pour les croire.


Yallah !



7 commentaires:

  1. Être l'ennemi d'un facho de cette trempe....Qu'un mot : félicitations

    RépondreSupprimer
  2. On va continuer de lui fournir de la lecture, ça l'occupe...

    RépondreSupprimer
  3. Je vous ferai remarquer qu'il a constaté que vous étiez aviné, et pas moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'avoue que cette précision m'a surpris.

      Supprimer
    2. Tu picoles? :)
      En tout cas félicitations si je puis dire, s'ils viennent au pouvoir tu seras dans les premiers à y passer.

      Supprimer
    3. @arié : peut être que vous ne picolez pas.. enfin pour le moment..
      mais vous faites bien partie de la "cellule avinée de militants gauchistes désespérés." car dans le même registre" ! :-)))) Félicitations

      Supprimer
  4. Elie Arié en Madame Irma et ce cher Juan en pilier de troquet. Il devrait faire du cinéma, M'sieur Gollnisch, même si, question casting, il est pas très bon. Il y a pourtant tout un tas de références sur le sujet à sa disposition dans son Panthéon personnel, hi, hi.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.