3 février 2014

Manif pour tous, manif pour rien.

Où est passé la générosité ?
Quelqu'un a donc décidé de pourrir chaque dimanche de cette nouvelle année par des manifestations de haine.

Plutôt que de célébrer la 60ème anniversaire de l'appel de l'Abbé Pierre, un message de générosité et de charité lancé par un prêtre exemplaire un 1er février 1954 en faveur des sans-abris qui à l'époque déjà mourraient nombreux à cause du froid dans les rues de France, des milliers de manifestants ont préféré battre le pavé contre une prétendue "familiphobie" du gouvernement.

Et le succès fut au rendez-vous: entre 100 et 500.000 participants selon les sources.

Après Jour de Colère, il y a 8 jours, qui rassembla un aréopage hétéroclite d'opposants à François Hollande parmi les plus violents - verbalement, ou physiquement, voici donc le grand retour de la "Manif pour tous", ce 2 février.

On ne sait pas pourquoi cette manifestation a eu lieu. Le mariage gay est en place depuis mai dernier, et à peine il n'a concerné qu'à peine 7% des mariages célébrés l'an passé. La théorie du genre est un mensonge, son enseignement à l'école une lubie propagée par quelques néo-nazis soraliens. Pire, ni la PMA ni la GPA n'ont été annoncées prochainement dans un quelconque texte de loi par le gouvernement.

Faute de cause réelle et sérieuse, les promoteurs de cette manifestation s'en inventèrent plusieurs: en vrac, la prétendue "familiphobie" du gouvernement, l'enseignement de l'égalité des sexes (qu'ils confondent allègrement ou hypocritement avec une confusion des genres), la réduction du quotient familial, ou la PMA.

Les Don Quichotte étaient nombreux ce dimanche.
De phobies, il en était en fait beaucoup question ce dimanche. Car à lire ou entendre les slogans proférés, on comprenait que combien ces gens ruminaient encore 

" Lyon dit non à la dictature du gender "
"Deux pères, deux mères, enfants sans repères"
"Nous sommes en France, liberté de conscience"
"On veut du boulot, pas de mariage homo "
"mariage monosexe = non-sens anthropologique"
"Non au bouleversement de la civilisation"
(slogans du 2 février 2014 à la manif pour tous) 
L'UMP n'a pas osé participer officiellement à ce rassemblement d'activistes hors sol. Au défilé, on retrouvait toutefois les habituels Christine Boutin, mais aussi les députés, Claude Goasguen, Philippe Gosselin, Marion Maréchal-Le Pen (à Paris), Hervé Mariton (à Lyon), tout comme le cardinal Philippe Barbarin et le recteur de la grande mosquée de Lyon Kamel Kabtane.

Mais sur les réseaux sociaux, les activistes d'extrême droite étaient très présents, postant photos, slogans et témoignages.



11 commentaires:

  1. y sont cons ces versaiilais ; ils se croient en 1871 avec Thiers au pouvoir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. non en 1930 avec Hitler en arrière plan !
      néo-ligues qui vont être dangereuses car elles font nombre.
      Les descendants des pétainistes osent tout.
      Un vrai danger et si la droite récupère ce sera moindre mal
      Pendant ce temps les petites ambitions à gauche prolifèrent.
      Misère, misères !

      Supprimer
    2. Juan => Vous avez oublié le sinistre Henri Guaino ( http://www.bfmtv.com/politique/manif-tous-henri-guaino-hesite-700748.html ).

      Cette agitation des droites est du pain béni pour le gouvernement qui peut se poser comme progressiste. Pendant ce temps, les usines ferment.

      Supprimer
  2. Pourquoi ne pas avoir montré les photos des musulmans de France ? Ah oui, ca colle pas avec l'analyse méchants fachistes cathos, lol

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, mais oui, on y tient tout particulièrement à cette analyse de méchants fascistes cathos, c'est pour ça que sur les trois (trois, nom de Dieu, ou Allah !) photos présentées il n'y en a pas de musulmans tandis qu'on y distingue clairement les fascistes cathos, n'est-ce-pas ? C'est aussi pour ça que l'auteur n'a pas signalé la présence du recteur de la grande mosquée de Lyon aux côtés du cardinal Barbarin, archevêque de la même ville, n'est-ce-pas ?

      Supprimer
  3. Sinon, plus sérieurement, c'est la gauche qui aurait du manifester hier

    cf #LGBT : les socialistes contre l'égalité

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Putain de beau commentaire, Eré.
      J'aimerais que le plus de monde possible le lise, ça recadre.

      Supprimer
  5. Mon Pôv' Juan, toi qui écrivait quotidiennement, il n'y a pas si longtemps, que Sarkozy était un agité, un excité, lançant chaque jour une nouvelle polémique, que penses-tu de la méthode hollandaise, qui fait exactement la même chose avec des résultats identiques ? Quels sont ses objectifs ? Faire progresser le FN pour faire exploser la droite ? Réaliser sur les questions sociétales les "avancées" qu'il refuse de rechercher sur le plan économique et social ? Prouver par l'absurde que la notion de parti politique n'a plus de sens ? Ou est-ce uniquement parce que les socialos vivent dans leur bulle, enfermés dans leurs certitudes ? Si Sarkozy voulait "cliver", que fait Hollande ? Il rassemble les Français, peut-être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mon pov' Demos: relis donc un peu Sarkofrance saison 1 (en haut, un onglet directement vers les archives), tu verras combien la période n'a rien , mais absolument rien à voir avec l'agitation passée. Maintenant, si tu considères que les améliorations des droits sont des "agitations", libre à toi.

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.