17 avril 2014

Le Buzz du pauvre. #Numero1

Qui connaissait cette carte ?

Elle représente la part des enfants en risque de pauvreté ou d'exclusion sociale en Europe.  Cet indicateur composite a été réalisé par l'Union européenne. Il compile trois mesures, la proportion de gens vivant sous le seuil de pauvreté (seuil de 60% du revenu médian du pays), les ménages précaires ("ménages où les adultes travaillent moins de 20% du temps"), et les ménages "sévèrement âbimés".


In its Europe 2020 strategy, the European Union has adopted a composite indicator to measure the risk of poverty or social exclusion, the AROPE (at risk of poverty or social exclusion).
19.4%
1) 2)
People living in households with disposable income below the poverty threshold (60% national median).
People living in households with very low work intensity, where working age members (aged 18–59 years) worked less than 20%

Estonia
of their potential during the past year.
People who are severely materially deprived in terms of economic strain and durables, therefore unable to afford (rather than choose not to buy or pay for) at least four of these items: unexpected expenses, a one-week annual holiday away from home, a meal involving meat, chicken or fish or vegetarian equivalent every second day, the adequate heating of a dwelling, durable goods like a washing machine, colour television, telephone or car, or who are confronted with payment arrears (mortgage or rent, utility bills, hire purchase instalments or other loan payments) which they cannot pay.

Il n'y a pas de quoi être fier.




(source)

17 commentaires:

  1. Je suis presque hors sujet et ne vois pas de malice à mon billet. Cette notion de seuil de pauvreté m'a toujours intrigué.

    Je prends un exemple pour rigoler (mais les faits ne sont pas rigoler). Si Valls n'avait pas gelé les salaires des fonctionnaire et les pensions, le revenu médian des Français aurait augmenté donc le seuil de pauvreté, donc la proportion des gens vivant au dessous.

    Imaginons qu'il y ait beaucoup de travailleurs pauvres en Allemagne, le revenu médian serait bas donc le seuil de pauvreté aussi, donc le seuil de pauvreté. Donc le pourcentage de pauvres serait faible.

    Imaginons un pays de 40 millions de ménage. 10 touchent 1000 euros par mois, 9 touchent 2000 euros, 11 touches 3000 et 10 touchent 4000. On a donc un salaire médian supérieur à 2000. On va dire 2500. En gros 50% des gens touchent moins. 60%, ça fait 1750.

    On a donc un pays avec des salaires supérieur à la moyenne, avec de grosse inégalités et 25% des gens qui sont au dessous du seuil.

    Prenons le même pays avec tout le monde payé 1500 euros. Il y a 0% de la population au dessous du seuil de pauvreté. Il y a donc pas d'inégalité. Ça s'arrose.

    La carte montre donc qu'il y a moins d'inégalités en Allemagne qu'en Allemagne. Mais peut-on pour autant comparer les pays ?

    Reprenons mes exemples. Les gens vivent mieux dans le premier mais c'est lui qui est montré du doigt.

    La carte aurait un intérêt en prenant le salaire médian de toute la zone et le pourcentage par pays.

    Toujours est-il que dans un pays où l'on pousse les revenus vers le bas le nombre de pauvres officiels diminue.

    Pourquoi tout le monde fait la gueule après les annonces de Valls alors qu'il va diminuer la pauvreté officielle ? Smiley.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « La carte montre donc qu'il y a moins d'inégalités en Allemagne qu'en Allemagne. »

      Décidément, ce n'est pas votre jour…

      Supprimer
    2. Pas d'accord avec toi, si tout le monde a le même salaire, tout le monde a le même pourvoir d'achat. C'est bien dans le 2eme cas que les gens vivent mieux.

      Supprimer
    3. Didier,

      Effectivement.

      Jean-Claude,

      Comme en URSS ? Si tout le monde est pauvre tout le monde vit bien...

      Supprimer
    4. Mais quel réac, ce Jégoun ! J'en r'viens pas…

      Supprimer
  2. Les gens vivront mieux lorsqu'ils auront le même pouvoir d'achat que les autres... et réciproquement.

    RépondreSupprimer
  3. Coup de chapeau aux admirateurs de statistiques, données macro-économiques, courbes, graphiques, salaires médians ... Mais il n'est nécessaire, ni même utile d'avoir fait l'ENA pour comprendre que, dans notre pays, beaucoup de gens tombent ou s'enfoncent dans la pauvreté, hier grâce au guignol Sarkozy, aujourd'hui grâce à la marionnette Hollande.

    Juan reconnaît maintenant que ce que dénonçaient, ceux qui n'étaient que des gauchistes, est avéré. Hollande a dévoilé son programme et retiré le masque du clown, qu'il reste malgré tout. Il est le clone de Sarkozy avec deux légères différences : il est beaucoup plus porté sur les questions sociétales et beaucoup moins marrant à regarder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est plus porté sur le cul aussi. Et il y a que des andouilles qui pensent qu'Hollande est porté sur les questions societales mais il faut bien plaire à son électorat.

      Ils ont aussi un point commun : ils ont du de faire élire. Il ne faut pas l'oublier. Les thèmes de gauche que devrait porter Hollande n'intéressent pas le peuple...

      Supprimer
    2. "Les thèmes de gauche que devrait porter Hollande n'intéressent pas le peuple". Les explications nazes du mec, qui n'entrave rien, qui n'a rien compris au film et qui imite Voici. On se fout pas mal des histoires de cœur ou de fesses de ces crapules.
      Question analyse, t'as tout faux. C'est exactement l'inverse, mon pote : les électeurs d'Hollozy, et pas qu'eux, camarade, ont voulu foutre dehors le mythomane Sarkollande - renseigne-toi un peu, peut-être que tu pourras capter quelque chose - et ils ont voté, par défaut, pour une marionnette politicarde se prétendant de gauche.

      La réalité, pauv' tache, c'est qu'un grand nombre de Français - de gauche ou de droite - portent des valeurs généralement qualifiées de gauche : solidarité, partage, lutte contre la pauvreté, attachement aux services publics ..., ce qui n'est pas le cas d'Hollozy, qui n'est qu'un clone de Sarkollande. T'as pigé ou je te fais un dessin, l'andouille ?

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Reste calme et prends tes cachets. C'est à peu près ce que je dis sur mon blog : les électeurs ont voté Hollande pour virer Sarko.

      Ta familiarité qui frôle la vulgarité pour dire comme moi ne sert pas à grand chose.

      La réalité, imbécile, c'est que les Français pensent majoritairement à leur propre gueule et de foutent totalement de la solidarité sauf quand ils en ont besoin. J'explique : un chômeur vote à droite voire à l'extrême parce qu'il veut du boulot et du pognon. Il se fout de cette solidarité qui lui permet de toucher des allocations.

      Et tant que les cretins de gauche, comme toi (désolé, Juan, d'insulter un de tes commentateurs mais il m'en a envoyé assez dans la gueule), n'auront pas compris ça, la gauche continuera à perdre.

      Les Français attachés au services publics ? Oui ! Ils font leurs courses au supermarché â 10 kilomètres mais gueulent quand un bureau de poste de leur bled ferme, le tout pour une ou deux visites par an.

      Supprimer
    5. "Les andouilles qui pensent qu'Hollande est porté sur les questions sociétales" te saluent bien, camarade, et louent celui qui a compris que ses concitoyens n'ont aucune hauteur de vue et ne sont que de pauvres types ne pensant qu'à leur gueule" pour reprendre les belles expressions d'un mec pas vulgaire. Et, pour le coup des "cachets", tu devrais te renouveler, mon pote.

      Supprimer
    6. @demos: encore une fois, j'en ai marre des insultes ""pov' naze", etc).

      Supprimer
  4. je ne veux pas en rajouter dans l'outrance, mais il me semble que les raisonnements soient biaisés, l'important n'est pas le revenu mais le rapport des prix au revenu. j'ai eu l'occasion, il y a quelques années, d'accomplir une mission en Slovaquie et avec mes 500 €, j'ai vécu comme un roi pendant une semaine. Sauf le premier jour où, ne sachant pas, je suis descendu dans un hôtel d'une chaîne française, qui pratiquait les prix de France en achetant sur place, aux prix du marché local.

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. Ne nous laissons pas aller à l'outrance, je pense que la réflexion est biaisée, ce ne sont pas les salaires qui déterminent seuls le pouvoir d'achat, mais les prix de vente

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.