7 mai 2014

La chômeuse de Hollande, le retour de Sarkofrance

Nous pouvions avoir honte, mais il fallait comprendre qu'on allait donc se rendre coup pour coup.

Le préfet de de Seine-Maritime s'appelle Pierre-Henry Maccioni.

Mardi 6 mai sur BFM, une chômeuse prénommée Gaëlle interpelle François Hollande en direct sur ses difficulutés. Elle accuse le manque de moyens de Pole Empoi. Quelques heures plus tardn la préfecture de Seine-Maritime où elle habite balance aux médias son historique personnelle: 10 refus d'emplois (pour l'essentiel sans rapport avec son job), des moyens publics localement renforcés, etc. Elle a "caché la vérité".

"Selon un communiqué de la préfecture de Seine-Maritime, la chômeuse a caché au chef de l'État qu'elle avait déjà reçu dix propositions de postes et choisi «de ne pas être suivie par la cellule de reclassement de l'entreprise Cooper (dont elle a été licenciée, ndlr) comme agent de production dans l'industrie automobile». Sa dernière offre d'emploi remonte en réalité au 14 avril, et son dernier entretien avec un conseiller de Pôle emploi au 25 avril dernier. " (Source)
Le secrétaire général de la dite préfecture a expliqué ensuite qu'il s'agissait de répondre à une "mise en cause de la qualité des services publics".

Etat contre citoyen, la machine contre l'individu.

Cette affaire serait sortie sous Sarkozy, nous aurions pétitionné, crié, hurlé, peut-être manifesté.

La honte, presque absolue.

Nous pouvions avoir honte, mais il fallait comprendre qu'on allait donc se rendre coup pour coup.


13 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Il y aura toujours des abus et des tricheurs de tous côtés.
    Mais s'il n'y avait pas, principalement, que des contrats précaires en réponse à des fins de contrats à plein temps, on ne verrait pas des Gaëlle et autres devoir pointer au chômage, aller dans une cellule de reclassement quasi fictive pour apprendre à faire des CV, se voir proposer des postes à des lustres de ses connaissances, se voir refuser d'aide à la formation sous prétexte que celle-ci ne recruterait pas assez… Je ne mets pas pôle-emploi en cause, la vie actuelle est ainsi rondement menée par un patronat qui entend exploser le Code du Travail, pour se garder une manne de "petits soldats" bien corvéables.
    Attention aussi au piège du RSA. Celui-ci n'est, pour beaucoup, qu'une avance financière. Pour une croix qui ne rentre pas dans une case (Laquelle ? Vous ne saurez jamais.), vous devrez rembourser jusqu'à plus soif. Bref, un cercle vicieux qui vous enfonce encore et toujours dans la misère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille fois d'accord. Le plus désagréable et honteux de cette affaire n'est pas le cas de Gaelle (que voulait-on prouver en l'exposant ? Que le chomage est un faux problème ?) mais l'attitude de la préfecture.

      Supprimer
  3. Mais oui la préfecture est coupable, l'Etat est coupable, le président est coupable. Je ne sais pas, je n'ai pas écouté l'émission mais je ne vois pas pourquoi il y a à s'indigner. Et ce que la communication de la préfecture va rendre la vie de cette pauvre femme infernale? Estce qu'elle ne prenait pas déjà un risque en s'exposant dans les médias?
    Le chômage est un drame pour les personnes qui le subissent, un problème qui met en échec presque tous les politiciens depuis près de 30 ans, si vous avez des solutions je suis preneur. Mais cette indignation, je ne le comprends pas. J'ai l'impression que tu en fais un peu trop sur cette histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'ai simplement oublié deux secondes que Hollande était président. Et je me suis dit, mon dieu.

      Supprimer
    2. Quelle est la problématique ?
      Qu'Hollozy ne tienne pas ses promesses et qu'au contraire, il aggrave la situation en attendant une petite poussée de croissance pour crier victoire

      Ou qu'une chômeuse lambda ait réfusé x offres d'emploi.

      Les socialos peuvent se rassurer : Il y a plusieurs millions de chômeurs + des millions de Français électeurs qui sont EN DROIT de demander des comptes à Hollozy et à son gouvernement sur son échec pour faire baisser le chômage. D'autant que d'ici 2017, échéance fixée par ce brave Hollozy, ils vont se retrouver avec le minimum social.

      Finalement, chaque jour qui passe nous fait découvrir une nouvelle facette d'Hollozy, qui est bien pire que Sarkollande. Beaucoup d'entre nous étaient si naïfs, mais la leçon va servir.

      Supprimer
    3. quand démoski dévoile sa vraie nature

      Supprimer
    4. Salut, bob, l'ami de la merluche, défenseur d'un pouvoir injustement décrié ! Je salue le courage, qui est le tien, courage qui te pousse à soutenir Hollozy. Tu as, comme d'autres, compris que quand rien ne va, il faut "accélérer" et "approfondir", ce sont les mots d'Hollozy. Il suffit juste de savoir à quelle distance on se trouve du mur pour connaître le moment de l'impact, hi, hi.

      Quand à ma nature, je n'ai jamais approché de près, ni de loin, comme toi, les politiques d'"envergure" nationale, car je suis un esprit libre, pensant qu'il est possible de faire de la politique sans être un margoulin - d'où le terme de "naïf" - soucieux des autres et non au service d'un idéal politique en toc, je veux bien entendu parler ici des socialos. La triste vérité, camarade bobby, c'est que tu manques de lucidité pour choisir l'Hollozy nouveau après avoir côtoyé la merluche.

      Je te laisse à tes jeux de mots désuets, que mon arrière grand-mère aurait sans doute goûté, mais qui ne m'arrachent même pas un sourire. Un léger rictus peut-être ?

      Supprimer
    5. merci demostaliine , mais tu commets une erreur
      je n'ai pas 'côtoyé' la merluche , je l'ai subi pendant 20 ans
      ce n'est pas tout à fait la même chose

      Supprimer
    6. Mais c'est qu'il est drôle, bobby ! C'est un vrai feu d'artifice de jeux de mots hilarants, qui, en plus, sont terriblement convaincants. Tu devrais te mettre au service des socialos pour qu'ils renouvellent leurs éléments de langage, mais c'est peut-être déjà le cas. Si c'est déjà fait, je ne te félicite pas plus qu'eux. Leur stratégie et leur com' désopilante leur font perdre des voix chaque qu'ils parlent, comme dans l'appel d'Hollozy à cette brave Léonarda.
      Enfin, continue à t'amuser comme un chansonnier des années 50, ça t'évite d'avoir à utiliser des capacités intellectuelles qui te font défaut.

      Supprimer
    7. hollozy, hollandreo
      j'en ris encore à me pisser dans le froc

      pauvre crétin

      Supprimer
    8. Voilà que tu te lâches. Tu sombres dans la grossièreté, mon bobby. Tu n'as pourtant pas fini d'en baver et il va falloir t'acheter un parachute. Comme Hollozy.

      Supprimer
  4. Chez Bourdin il y a eu une militante UMP enflammée...

    Avant d'avoir honte je voudrais être certain que ce n'est pas un deuxième cas.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.