9 juin 2014

Comment Hollande a réussi son D-Day

N'en déplaisent aux critiques, François Hollande a réussi son D-Day vendredi dernier. Cela ne change pas sa politique nationale, n'améliore en rien la situation des Français, ne modifie pas le cap social-libéral mené tambour battant par l'équipe Valls.


Mais il a fallu attendre quelques heures pour réaliser l'évidence: Hollande a réussi son D-Day, vendredi dernier en Normandie, presque un tour de force diplomatique qui s'est conclu sur un discours simple mais complet.

Un bénéfice "politique
Vu la durée de l'évènement, certains "chroniqueurs politiques" ont crus utiles de pointer le futile: un smoking jugé trop grand, une blague devant la Reine Elizabeth II,
"Présidentiel", "diplomate", "facilitateur", les qualificatifs n'ont pas manqué, de gauche à droite, à propos de François Hollande. La politique étrangère se transforme rarement en popularité intérieure. Elle réjouit d'abord tout ce compte le pays d'éditocrates en mal de commentaires faciles. Mais l'on sait combien des mésaventures hors de nos frontières peuvent abîmer un monarque. Du Qatar à la Françafrique, de Damas à Karachi, Nicolas Sarkozy en sait quelque chose.


(au passage, notez la jolie faute d'orthographe sur les titres de cette video du Figaro.fr).

Le D-Day permet aux présidents russe et ukrainien de se parler.
Cette affaire a été concoctée par le président français, avec le soutien d'Angela Merkel - provoquer une rencontre faussement fortuite entre Vladimir Poutine et le nouveau président ukrainien, au château de Bénouville. C'est un vrai succès, l'une des surprises de cet évènement.


Première rencontre prometteuse entre présidents... par euronews-fr


Hollande n'oublie pas les victimes civiles des opérations du 6 juin 1944.
On se souvient d'autres discours. Pour le 65ème anniversaire du Débarquement, Sarkozy avait personnalisé son propos sur Barack Obama, dont l'un des grands-pères avait participé à Overlord. Hollande resta plus universel, mais aussi plus complet. Il a évoqué tous les protagonistes - Allemands, Russes, Américains, etc, et même les Normands. Les victimes civiles n'ont pas été oubliées, quelque 20.000 morts en Normandie entre le 6 juin et le 22 août 1944. Ce fut la première reconnaissance officielle.
"Je voulais que le rôle des normands fût reconnu. (...) Cette bataille fut aussi celles des civils". François Hollande.


D-Day: Hollande rend hommage aux 20... par SIPAMEDIA

Bref,


Crédit illustration: DoZone Parody

31 commentaires:

  1. Puisqu'on a invité Poutine alors qu'il n'avait rien à faire aux cérémonies du 6 juin, les chefs d'Etat africains, ils étaient où ?

    #DDay70 : un hommage, des questions

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils devraient être aux cérémonies du Débarquement de Provence. La présence de Poutine est une présence normale ici.

      Supprimer
    2. pourquoi normal ? les russes ont débarqué en Normandie ?

      Supprimer
    3. Si je me souviens bien, les russes participaient bien à la guerre à cette époque et de façon très active en fixant les forces allemandes à l'est, c'était leur part dans cette action. La bataille de Stalingrad a débuté en même temps que les préparatifs du débarquement.

      Supprimer
    4. effectivement, les soviétiques, qui n'étaient pas mis au courant du débarquement de Normandie, menaient leur propre guerre sur le Front Est.

      Donc, Hollande a transformé le 6 juin (commémoration du débarquement anglo américain en Normandie) en 8 mai (célébration de la victoire des alliés, y compris soviétiques) ?

      Si tel est le cas, ce qui est deja incongru, alors la question du remerciement des troupes africaines du général Leclerc est encore plus ouverte ! Qui a combattu Rommel en Lybie ?

      Supprimer
    5. NB ecrire "La bataille de Stalingrad a débuté en même temps que les préparatifs du débarquement", c'est un peu anachronique.

      La bataille de Stalingrad, débutée le 17 juillet 1942, a été voulue par les allemands quand ils ont rompu le pacte Germano-Soviétique, et non pas par les Soviétiques, qui n'ont donc rien choisi du tout.
      Cette bataille ne s'est éternisée que parce que l'hiver russe a enlisé l'armée nazie et que les soviétiques n'ont pu faire jouer leur supériorité numérique, faute d'armement suffisant au départ, d'où le nombre de morts très élévés.

      Staline ne savait pas ce que les anglo américains préparaient (Churchill ne lui avait rien dit).

      Supprimer
    6. Rappel de quelques déclarations de Charles-de-Gaulle, qui n'était pas, comme Hollande aujourd'hui et Sarkozy hier, à quatre pattes devant les US : "M’associer à la commémoration d’un jour où on demandait aux Français de s’abandonner à d’autres qu’à eux-mêmes, non ! ".... "Le débarquement du 6 juin, ça a été l’affaire des Anglo-Saxons, d’où la France a été exclue. Ils étaient bien décidés à s’installer en France comme en territoire ennemi ! Comme ils venaient de le faire en Italie et comme ils s’apprêtaient à le faire en Allemagne !

      Supprimer
  2. De plus, Hollande a réussi à faire rentrer ces cérémonies dans la réconciliation franco-allemande. Lors du discours de Caen (le premier), celui où il a parlé pour la première fois des victimes civiles, il n'a pas prononcé une seule fois le mot allemand mais à désigné l'occupant ou encore le nazi.

    RépondreSupprimer
  3. Un autre point de vue sur le débarquement :
    http://www.les-crises.fr/pourquoi-de-gaulle-refusa-t-il-toujours-de-commemorer-le-debarquement-du-6-juin/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. de son point de vue, de Gaulle est cohérent et il a raison. C'est cette cohérence interne qui lui a permis d'installer le mythe, pour ne pas dire le mensonge, d'une France libérée par elle meme.

      Supprimer
  4. parisien libéral " les soviétiques, qui n'étaient pas mis au courant du débarquement de Normandie, menaient leur propre guerre sur le Front Est". C 'est faux !!!

    La date et le lieu du débarquement ont fait l'objet de difficiles et longues tractations entre Roosevelt, Staline et Churchill, de plus très tôt !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relisez les mémoires de Churchillhttp://www.decitre.fr/livres/memoires-de-guerre-9791021002609.html )
      page 358 et suivantes du tome 2 : churchill explique qu'en 1943, les opérations anglo américaines en Afrique du Nord et Italie permettront de soulager l'Armée Rouge, rien du plus.

      Supprimer
    2. Rien de plus ?????
      Churchill : je m'incline devant lui avec grand respect mais vous suggère de lire l'excellent hors série du Monde 44 débarquements résistances libérations pages 14 à 17.

      jpd ( dans une autre vie, professeur d'histoire- excusez cette pédanterie ) qui n'a pas la science infuse mais travaille encore sur la mémoire de la Déportation et de la Résistance sans avoir lu Churchill mais le Kersaudy....

      Supprimer
    3. Cher professeur d'histoire (un bien difficile métier puisque basé sur une matière mouvante), je ne vous ferai pas l'insulte de vous rappeler les fluctuations de l'historiographie de la WWII ?

      On comprend que nous nous accrochions au mythe de la France libérée par elle meme, mais ne vaut il pas mieux lire les écrits des acteurs (exemple : Churchill) plutot que les interprétations (le Monde) pour se faire SON idée ?

      Sinon, le rien de plus ne portait pas sur quoi lire mais venait corriger le rien du plus. Il fallait comprendre "Churchill explique qu'en 1943, les opérations anglo américaines en Afrique du Nord et Italie permettront de soulager l'Armée Rouge, rien de plus"

      Supprimer
  5. Relisez les memoires de Churchill....

    NON ! trop funky......

    RépondreSupprimer
  6. "Une rencontre faussement fortuite entre Vladimir Poutine et le nouveau président ukrainien." Ouais, un vrai coup de chance de se rencontrer avec tout ce monde !

    RépondreSupprimer
  7. Tout ceci pour dire que SI on transforme la signification du D-Day en y adjoignant les réprésentants d'acteurs indirects (puisque les soviétiques n'ont pas débarqué en Normandie mais on contribué à la victoire des alliés contre les nazis), ALORS on se demande bien pourquoi TOUS les représentants des participants au combat contre les nazis n'ont pas été invités en Normandie.

    Les Africains ne sont pas assez bien pour Hollande ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Je suis le premier à pleurnicher sur Hollande mais on ne peut pas lui mettre ça sur le dos !
      Les Africains ( très beau chant !) ce sera pour le débarquement de Provence !
      Je vous l'ai déjà dit élève Le Parisien Libéral !!! non de Zeus !

      et pour votre citation de Churchill il vous reste quelques progrès à faire en analyse de textes...
      Lorsque Churchill écrit ses Mémoires ne serions nous pas en pleine guerre froide ???

      Donc logique qu'il laisse Staline dans l'ombre !!!

      :-))))

      Supprimer
    3. décidemment, cher prof d'histoire, je ne peux que vous recommander la lecture de ces mémoires. Vous verriez que Staline n'y est pas laissé dans l'ombre et que les rencontres de Teheran à Yalta y sont abondamment documentées !

      Au contraire, Churchill est même gentil avec les soviétiques puisqu'il ne parle ni de l'espionnage ni de viols de l'Armée Rouge.

      Supprimer
    4. Sinon, pour les Africains, je crains que vous ne saisissiez pas mon point sur la signification non pas de la célébration des acteurs de la WWII mais sur la commémoration du débarquement du 6 juin.

      Supprimer
    5. nous sommes deux têtus.... un partout !

      J'ai du écrire ailleurs que je regrettais que F H n'ait pas eu un mot sur le rôle des troupes africaines et aussi sur le rôle des femmes...
      Je me doute bien que Staline n'est pas totalement ignoré !

      Je ne pense plus avoir la force d'entamer les Mémoires de Churchill ! Et ce ne serait pas avant d'avoir terminé les Mémoires de de Gaulle. Je resterais sur le grand souvenir que m'a laissé la lecture de Jean Lacouture.
      Cordialement

      jpd83

      Supprimer
  8. les africains ne sont pas rentres dans l'Histoire, maintenant ils font des affaires avec la Chine, plus rentable pour eux, fouter leur la paix aux africains !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faudrait aussi foutre la paix aux Hollandais ! Ils ne sont pas si nombreux et ils ont un sacré mérite, non ?

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  9. Non c'etait du premier degres, depuis Sarkozy-Hollande nous avons plus aucun ami a travers le monde, nous avons disparus de la carte grace a l'UMPS, d'ailleurs je suis Suisse maintenant sur les blogs anglo-saxons, mon pseudo est Jean Lindt, maitre chocolatier depuis 1845.

    RépondreSupprimer
  10. Ayant un faible pour le chocolat, je suis eternellement attache a la Suisse, merde, quand meme...

    RépondreSupprimer
  11. Il se trouve que je suis aussi un feru d'Histoire, bien que j'ai du arreter l'ecole a 14 ans pour aller travailler a la mine, j'ai cru comprendre qu'ils y avaient ici quelques afficionados, je ne saurais vous conseiller la lecture des memoires du prince Harry, il y decrit sa collection de costumes nazi et ses parties fines dans les jacuzi des palaces avec pletore de petites salopes.
    Ahh.... God save the queen !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.