25 juillet 2014

Crash au Mali: pourquoi Hollande intervient

Un avion d'Air Algérie s'est abîmé jeudi 24 juillet, 119 disparus dont 51 citoyens français. Le vol reliait Ouagadougou à Alger. Les autorités maliennes ont signifié avoir repéré une épave dans le Sahel. En France, François Hollande a annulé un voyage prévu à Mayotte et à la Réunion. Dans l'après midi, il s'exprimait publiquement devant quelques caméras.

C'est encore un drame aérien. Une séquence terrifiante qui frappe malheureusement régulièrement les airs, et des vies. Une semaine auparavant, le crash d'un vol de la Malaysian Airlines au-dessus de l'Ukhraine avait jeté le trouble: un vol civil, avec 298 personnes à bord, victime vraisemblable de la guerre civile qui s'est installée là-bas ces derniers mois.

Pourquoi notre Président a-t-il réagi ? 

Ces drames collectifs peuvent être des moments de solidarité, de recueil, de partage. Où l'on devine et partage la douleur. Où l'on oublie les désaccords, les rancoeurs et parfois les différences de couleur, d'opinions.
'Je pense aux familles dans l'angoisse, et je veux leur dire toute ma solidarité et celle de la nation. Nous leur donnerons toutes les informations dont nous disposons."
Le président de la République est l'une des rares personnes du pays à pouvoir incarner cela, rassembler dans une pensée et quelques phrases la solidarité, le recueil, le partage.

Ce n'est pas donné à tout le monde.

Ces moments de douleur nationale peuvent être ratés pour qui chercherait à les récupérer.La récup' ne se mesure pas à l'hommage, fut-il télévisuel, mais aux propos qui sont tenus. François Hollande est resté factuel et sensible.

Tous les drames ne se prêtent malheureusement pas à ces moments de solidarité. La raison en est simple, c'est l'indignation sélective. Le conflit israélo-palestinien en fournit une triste illustration.

L'intervention présidentielle a permis de calmer les ardeurs nécrophages des uns et des autres.

D'oublier tout cela quelques heures, seulement.

4 commentaires:

  1. "Le président de la République est l'une des rares personnes du pays à pouvoir incarner cela, rassembler dans une pensée et quelques phrases la solidarité, le recueil, le partage. "
    Dans ses rêves oui ! Même si 65 millions de français disparaissaient dans un grand éclair blanc, ce monsieur ne gagnerait à mes yeux aucune once de sympathie.
    Et ce ci ne vaut pas que pour Hollande spécifiquement mais pour tous ceux qui incarnent, de près ou de loin, le pouvoir dans ce pays. Pourquoi ? Parce qu'ils n'ont plus aucune crédibilité et n'inspirent aucune empathie, et que leurs déclarations, fussent-elles de solidarité, puent le mensonge et la récupération.

    RépondreSupprimer
  2. Même si nous ressentons de la compassion, je ne vois pas vraiment pourquoi un drame civil deviendrait un moment de « solidarité, de recueil, de partage ». Je le comprendrais s’il s’agissait d’un drame touchant un homme ou une femme représentant avec courage et honneur notre pays, ses valeurs. De plus, déclarer que « le président de la République, surtout celui-là, est l'une des rares personnes du pays à pouvoir incarner ces sentiments est carrément grotesque. Il n’incarne rien d’autre que le cynisme et le mépris.


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chacun réagit comme il l'entend. Je me souviens avoir été ému dans de pareils moments par Chirac que je ne portais pas dans mon coeur. Chez d'autres, la rancoeur les étouffe au point de les empêcher de partager pareil sentiment.

      Supprimer
    2. Evidemment, pas de doute là-dessus.
      Certains sont submergés par leurs émotions, ils ont un cœur de midinette, comme Bern, qui décrit avec enthousiasme et tendresse, la vie des monarques. D’autres regardent les faits tels qu’ils sont et voient en face d’eux des cyniques, qui sont touchés par les faits divers, mais indifférents à la souffrance de leurs concitoyens. Même quand ils savent ce qu’est le chômage, hi, hi. Comme Hollande.

      Supprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.