1 janvier 2015

Adieu 2014

Et place aux jeunes du Carnet politique pour cette courte mais suffisamment longue rétrospective de l'année politique 2014.





8 commentaires:


  1. Tous les indicateurs sont dans le rouge......mais Hollande est daltonien

    À la crise économique qui s’aggrave s’ajoute une crise identitaire de plus en plus aiguë.(Progression du Front National)

    La maison France brûle mais François Hollande persiste à ne penser qu’à sa propre réélection malgré que 90% des français souhaitent son départ......Il est toujours dans l'utopie socialiste !!!

    On nous promet un tube; la sortie prochaine d'un CD "Hollande.... c'est fini," ...qu'il parte en scooter à Capri... avec Julie

    Les députés de la majorité socialiste confessent volontiers qu’ils abordent l’année 2015 avec la conviction que le pire est encore devant eux, comme si les défaites du PS aux municipales et aux européennes n’étaient qu’un avant-goût de ce qui les attend.

    Les élus évoquent déjà « la double baffe » des départementales et des régionales, sans rien espérer de ces deux scrutins, qui s’annoncent catastrophiques pour leur parti.

    Régis Juanico, député socialiste proche d’Arnaud Montebourg, parle même de ces « candidats qui vont aux élections comme on monte à l’échafaud, n’attendant qu’une chose, c’est qu’on les délivre de tout cela ».

    RépondreSupprimer
  2. Capri est une ile, y aller en scooter c'est n'importe quoi.

    Elle commence mal cette annee 2015.

    RépondreSupprimer
  3. 2015......premier couac pour Hollande

    L'économiste Thomas Piketty refuse la Légion d'honneur

    L'économiste français Thomas Piketty, dont l'ouvrage Le Capital au XXIe siècle connaît un retentissement international, a indiqué à l'AFP "refuser (sa) nomination" pour la Légion d'honneur, officialisée jeudi.

    "Je viens d'apprendre que j'étais proposé pour la Légion d'honneur. Je refuse cette nomination car je ne pense pas que ce soit le rôle d'un gouvernement de décider qui est honorable", a déclaré Piketty, ajoutant: "Ils feraient bien de se consacrer à la relance de la croissance en France et en Europe."

    RépondreSupprimer
  4. Très révélateur, ce carnet politique : il ne concerne que la France, seule la France existe en politique...à l'ère de la mondialisation !
    Faut-il s'étonner, ensuite, du fait que tant de gens qui raisonnent comme ça soient complètement largués ?

    RépondreSupprimer
  5. ECOTAXE : UN FIASCO COMPLET

    Le gouvernement et Écomouv' ont trouvé un premier accord. La facture s'élève à plus de 800 millions pour l'État.

    Un accord a été négocié entre l'État et la société privée Écomouv' chargée de collecter l'écotaxe, un impôt sur les poids lourds que Ségolène Royal, ministre de l'Écologie, a décidé d'enterrer l'automne dernier devant les menaces des transporteurs.

    La facture est salée. L'État devra verser à Écomouv', majoritairement détenue par l'italien Autostrade, la somme de 403 millions d'euros d'indemnités d'ici à fin février. Mais l'addition totale est de plus de 800 millions d'euros. L’État va aussi reprendre à sa charge des dettes bancaires qui impliquent de rembourser une quarantaine de millions d'euros par an pendant dix ans.

    Gâchis financier, politique et humain.

    Six autres sociétés, mobilisées dans une moindre mesure pour l'écotaxe, entendraient elles aussi réclamer un dédommagement.
    Enfin, l'État s'est engagé à ce que les salariés d'Écomouv', qui a décidé un plan social massif faute d'activité, bénéficient d'une garantie d'un an de salaire. L'accord conclu mercredi permettra peut-être à Écomouv' de provisionner les sommes nécessaires, espèrent les partenaires sociaux de l'entreprise. .....Plus de 200 salariés, basés à Metz, sont licenciés.

    C’est une défaite pour les finances publiques et aussi un accroc relationnel avec les Verts.

    La facture totale dépassera le milliard d’euros…….Bravo Hollande, bravo Ségolène.....Quelle combativité !!!.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N ' oubliez pas quand même que cette escroquerie d ' écotaxe et ces contrats juteux pour des sociétés ont été signés sous sarko .N ' oublions pas que cet octroi remis à l 'ordre du jour a été supprimé grâce aux bretons car cet impôt était anti constitutionnel .
      Il serait normal de foutre dehors les magouilleurs ayant signé ces contrats , de saisir leurs biens pour payer la facture . Etre ministre , haut fonctionnaire et ne pas connaître la loi est impardonnable .

      Supprimer
  6. " On " me fait remarquer que si sarko a créé l ' écotaxe , c ' est sur la demande pressante des écolos . Non point pour sauver la planète , car elle n 'empêche pas les camions de rouler , mais pour prendre des pépettes aux consommateurs des produits transportés .

    RépondreSupprimer
  7. Que s'est-il passé en 2014 en France ? Retour sur une année plus antilibérale que jamais, entre les nouveaux prélèvements obligatoires, le dirigisme et les contradictions d'un pouvoir socialiste dont l'ampleur du mensonge s'est révélé jour après jour.
    On peut vraiment parler d'une année désastreuse pour les français, qui paient plus que jamais le compromis dirigiste appelé Conseil National de la Résistance et ses conséquences. Avec un pays à mi chemin entre 1984 et la ferme des animaux, Orwell mérite d'être nommé Homme de l'Année.

    la suite : cliquer sur le lien

    2014 : retour sur l'année politique - Le Parisien Libéral

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.