12 janvier 2015

Après Charlie Hebdo, le sursaut national.



Ce n'était plus une manifestation en hommage aux morts de Charlie Hebdo. Ce fut une marche pour la liberté d'expression, et un défi contre la menace et la peur.La séquence de la semaine écoulée était tristement simple: un assassinat politique d'abord, un attentat antisémite ensuite. Et au passage, des victimes sans rapport dont trois policiers.

 

Le succès de ces marches républicaines a emporté l'adhésion, et effacé les polémiques, provisoirement.


Après quelque 700.000 personnes rassemblées dans toutes la France samedi, la journée de dimanche fut occupée, immensément occupée par quelque quatre millions de participants, dont plus de 2,5 millions en province. Une immense marche, partout en France, 230 lieux différents, aucun incident, aucun dérapage, aucun problème.

On a entendu, malheureusement, beaucoup d'arguments pour boycotter le déplacement. La France s'est montrée diverse, contradictoire jusque dans ses invitations ou ses accueils.

Il y a eu des images fortes, innombrables: imams et rabbins cote à cote, la tête d'Anegal Merkel sur l'épaule de Hollande, l'embrassade de Hollande et de Patrick Pelloux devant le dessinateur Luz, les cortèges de gauche, de droite, de tout et de rien avec le même silence et les mêmes salves d'applaudissements.




Ailleurs, il y avait des opposants à ces marches, marginaux. 

Voici les 5 arguments, parfois cumulatifs.

1. Les participants
Il y avait du beau monde, et du moins beau monde, pour rendre hommage aux disparus, de l'assassinat politique à Charlie Hebdo à l'attentat antisémite de vendredi. Même la présence d'Angela Merkel, symbole de l'austérité en Europe, était de trop pour quelques grincheux inconscients: les morts de Charlie Hebdo, l'austérité en Grèce... l'instrumentalisation des émotions n'avait pas de limite.

Pour d'autres, il y avait pire qu'Angela Merkel. Le président turc n'était pas venu, mais son premier ministre était là . Mais le premier ministre israélien était là. Tout comme le président de l'Autorité palestinienne. Il y avait aussi Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de Russie, (mais sa présence de suscita pas d'émotion particulière parmi les promoteurs du boycott des marches de dimanche). Près de soixante chefs d'Etat et de gouvernement et représentants de pays étrangers étaient présents. Il n'y avait pas que de grands démocrates. Imaginez comment la France aurait pu refuser l'hommage d'un chef d'Etat, faire le tri en pareil circonstances.

Imaginez.

Il y avait pourtant d'autres images, plus nombreuses.

Des drapeaux israéliens, palestiniens, algériens, français, danois, et bien d'autres encore.

Des panneaux oecuméniques en tous genres, un grand moment citoyen qui dépassait très largement l'opération politique.

2. La récupération politique
Que le parti socialiste ait lancé les invitations pour organiser cette manifestation était une erreur. Mais dimanche, on ne savait plus qui avait organisé la chose.On savait juste que Marine Le Pen n'avait pas osé venir à Paris. Elle préféra se réfugier dans une commune dirigée par l'un de ses proches. Elisabeth Levy, reprise avec délectation par le site fascisant fdsouche, raillait la démarche du jour: "le grand rassemblement républicain commence à avoir un air de manif de gauche".

L'isolement de l'extrême droite était marquant. Sur les réseaux sociaux, la fachosphère s'en livrait encore une fois à coeur joie contre l'unanimisme de la manifestation: trop de Blancs, pas assez d'Arabes. Jean-Yves Le Gallou s'en inquiétait.

3. L'union nationale. 
Certains fustigèrent la marche comme si elle était le prélude à justifier le pire - la guerre générale au proche Orient, un Patriot Act en France, ou la revitalisation de quelques dictateurs et autocrates en France. Certains accusaient même l'OTAN forcément de mèche puisque tous ses dirigeants (sauf Barack Obama) étaient présents. D'autres, peut-être les même, nous promettaient uen guerre prochaine et générale au Proche Orient.

Que les dirigeants israéliens et palestiniens soient présents le même jour à Paris ne les interrogeaient pas.

4. Un complot.
Le plus drôle et pitoyable émanait, comme souvent, de l'extrême droite la plus violente. Alain Soral voyait dans toute cette affaire un gigantesque complot de "l'Empire". L'organisation soudaine, rapide et réussi des marches dominicales était la preuve ultime de l'existence de ce grand complot.
5. Un manquement à la laïcité ?
On critiqua enfin la présence de François Hollande dans une synagogue. Hollande s'était déjà déplacé dans des églises ou des mosquées pour des hommages plutôt graves, mais ce soir-là, c'était sa présence dans une synagogue qui en énervait certains.

Pourtant, vendredi, quatre citoyens français ont été tués parce qu'ils étaient juifs, et pour aucune autre raison.


Le mot de la fin, provisoire, fut de Robert Badinter:

"une journée porteuse d’espérance, même si l’espérance est parfois déçue."

60 commentaires:

  1. Il y avait aussi Sergueï Lavrov, ministre des Affaires étrangères de Russie, (mais sa présence de suscita pas d'émotion particulière parmi les promoteurs du boycott des marches de dimanche)

    ce qui n'est pas le cas du représentant de l'Ukraine auprès des mêmes corniauds

    RépondreSupprimer
  2. Un petit grand moment : le nab cherchant à se faire une place au premier rang et remis à sa place par le protocole ......

    Un soulagement : Charles Martel éructe dans le vide et la fifille bat de l'aile......

    Quelles journées ! Je suis toujours sidéré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les "Nabs.....j'en connais trois de même taille : Hollande, Valls et Sarkozy...à l'énergie, Sarko devance Valls qui est dans la roue de son maître.......Hollande ne s'impose pas, malgré le recours à des communicants en progrès.

      TIMIDE REMONTEE DE HOLLANDE (Baromètre TNS-Sofres/Figaro magazine.....de ce soir)

      Dans le dernier baromètre TNS-Sofres pour le Figaro Magazine, la remontée de la cote de confiance du chef de l'État auprès des Français reste timide, malgré une omniprésence et une gestion de la crise des attentats saluée par tous les observateurs.

      Il gagne 5 points là où Nicolas Sarkozy, silencieux dans les médias, en dehors de RTL lundi matin, et d'une expression sur le perron de l'Elysée, en gagne 4 et son premier ministre Manuel Valls 7.

      Manuel Valls, à gauche, s'impose progressivement pour les prochaines présidentielles.
      .

      Supprimer
    2. Inimitable Figaro !

      Dans l' article
      http://www.lefigaro.fr/politique/2015/01/13/01002-20150113ARTFIG00300-francois-hollande-ne-regagne-que-cinq-points-de-confiance-apres-sa-gestion-des-attentats.php

      intitulé " François Hollande ne regagne que cinq points de confiance après sa gestion des attentats ", il écrit " la communication soignée de l'Elysée, notamment pendant la manifestation de dimanche dernier, n'a pas permis à François Hollande de remonter fortement"

      Il faut aller sur le sondage

      http://www.youscribe.com/catalogue/tous/01-48uq29-barometre-figmag-tns-sofres-sopra-1501v02-2535331

      pour découvrir qu'il a été réalisé du 8 au 12 janvier, le défilé ayant eu lieu le 11 janvier !

      Supprimer
  3. À humilier, un peuple, une ethnie, une nation on récolte toujours la barbarie. Le nazisme a poussé sur le substrat de l’humiliation du traité de Versailles. Pourquoi les otages occidentaux, décapités par des tarés, avaient les mêmes combinaisons orange que les prisonniers de Guantanamo ? N’y a-t-il pas là matière à réflexion ? La réaction de notre cerveau reptilien après la tuerie sauvage de Charlie hebdo est la vengeance aveugle sur tout ce qui porte un voile ou une barbe. Vengeance n’est pas justice et fort heureusement les Français ont pacifiquement réagi et de façon humaniste. A présent nous savons qui nous sommes et notre estime de nous-même est probablement remontée. Cependant la question que je me pose : Que feront les politiques de cet immense élan d’espoir ? Comprendront-ils enfin que si nos concitoyens se détournent des urnes, pour autant ils ne sont pas indifférents à la chose publique, au ″Politis″ ? Cependant ils sont épuisés de la corruption des élites et encore plus de leur morgue arrogante à notre égard. Les millions de citoyens descendus dans les rues pour affirmer leur attachement à la Liberté et à la démocratie sont capables de bien des choses. Aujourd’hui je retrouve l’espoir dans mon pays…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre commentaire, Jeanmi, synthétise un peu tout ce que j'avais envie de dire. Espérons que l'élan de fraternité né de cette tragédie perdura pour barrer la route aux extrémistes des diverses chapelles.

      Supprimer
  4. " Il y avait du beau monde, et du moins beau monde "

    L’expression est malheureuse....les chefs d'Etat présents étaient invités par Hollande.

    Le moment se voulait « œcuménique »…..On peut aussi, regretter l’hostilité déclarée du parti socialiste à l’encontre du Front National (25% du vote des français) dont la présence des leaders était bannie à Paris.

    C’est une erreur démocratique, ….mais c’est aussi une erreur humaine dans la mesure que les émotions intenses de la vie modifient et éduquent les comportements.

    L'essentiel dans ces moments, n'est pas la critique du profil de certains mais de se réjouir de l'Union Nationale démontrée dans les rues des villes et villages de France contre la barbarie de fanatiques et aussi, pour le droit d'expression dans le respect de la loi.

    Ce dimanche fût avant tout, une leçon de civisme avec un rappel de nos valeurs républicaines souvent oubliées dans le quotidien. L'émotion intense du moment nous invite à la réflexion et à gommer nos lacunes sociétales.

    Nous ne sommes pas naïfs……. Déjà, nous constatons que les politiques multiplient les déclarations plus ou moins hypocrites dans les médias afin de récupérer les bénéfices de la vague émotionnelle de ces manifestations républicaines et populaires.

    RépondreSupprimer
  5. VIDÉO. Sarkozy a-t-il joué des coudes pour se retrouver au premier rang lors de la marche républicaine Charlie ?

    On peut comprendre la frustration de l'ancien président de la République. Alors que Paris accueillait la plus grande manifestation de son histoire, avec pas moins de 1,5 million de Français dans la capitale et 3,7 millions partout en France, difficile pour Sarkozy de rester en retrait.

    Et surtout pour une photo qui restera dans les mémoires, regroupant plusieurs chefs d'Etat. La chancelière allemande Angela Merkel, le Premier ministre britannique David Cameron, le président du conseil italien Matteo Renzi, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, le président ukrainien Petro Porochenko, le président malien Boubacar Keïta...

    Et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à quelques mètres du premier ministre israelien, Benjamin Netanyahou. Tout un symbole que ne pouvait rater Nicolas Sarkozy qui figurera pour toujours sur cette photo historique:

    A-t-il joué des coudes pour arriver aux premières loges, le temps de la photo? C'est ce que semble indiquer notre vidéo ci-dessous, montrant d'abord un Sarkozy s'installant au premier rang et à qui l'on demande de se reculer. Puis, progressivement, il parvient à se hisser en tête du cortège. Pour la minute de silence, en revanche, il tiendra sa place. La faute à un obstacle sur la route qui a empêché son irrésistible progression ? Seule une analyse poussée d'un spécialiste des bordures sur le Tour de France pourra le confirmer...

    Paris Match semblait penser la même chose, en titrant son article (retitré depuis mais l'ancien titre est resté dans l'URL): "Comment Sarkozy s'est invité sur la photo".

    La première version de l'article expliquait : "Pas question pour Nicolas Sarkozy de se laisser encore éclipser par François Hollande. Il arrive à se glisser entre le président malien et le premier ministre israélien. Puis il parvient même à faire passer son épouse à ses côtés".

    Quelques minutes après, l'hebdomadaire s'est ravisé, expliquant sobrement que : "en une poignée de secondes il progresse dans les rangs. Propulsé par la cohue, Nicolas Sarkozy se retrouve entre le président malien et le premier ministre israélien".

    Alors, incruste ou pas ? A chacun de juger dans la vidéo ci-dessus.

    http://www.huffingtonpost.fr/2015/01/12/sarkozy-nicolas-marche-republicaine-manifestation-charlie-hebdo-francois-hollande_n_6452834.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il est fait un mauvais procès à l'ancien Président de la République tout comme les commentaires sur l'actuel, qui lui reprochent ses excès d'empathie notamment lors de l'accolade avec Pelloux un ami médecin urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo.

      Certains journalistes malveillants et engagés ne peuvent retenir leurs propos désobligeants. Tout est bon pour dévaloriser l'adversaire politique....Une autre guerre.... heureusement sans kalachnikov.
      On est loin du scandale du Sofitel ou du Carton de Lille dont ce même journal nous édulcorait les faits.

      Lors de la marche du cortège, des bornes de rues faisaient parfois obstacle au défilé des personnalités et occasionnaient de ce fait des déplacements dans leurs rangs ; parfois même, certains chefs d’état, par manque de place, devançaient sur les côtés la « ligne Hollande ».

      En ces moments émotionnels, Nicolas Sarkozy avec son épouse et François Hollande ont parfaitement tenu leurs rôles comme ce fût le cas à Toulouse pour l’affaire Mera.
      L’ancien Président de la République avait également invité Valérie Trierweiler compagne du candidat du parti socialiste à l’époque.

      Ne mélangeons pas….. Discours, commémorations et cérémonies diverses……certes en politique ça peut aider, surtout sur le moment, mais les problèmes de la France et inquiétudes diverses hélas, demeurent ; les français jugeront lors des prochaines échéances électorales

      Les médias nous informent du déclassement mondial de la France qui passe de la 5ième à la 6ième place économique derrière l’Angleterre ; tous les jours le chômage s’accentue à plus de mille chômeurs …..La liberté, c’est aussi le droit à un emploi.
      .

      Supprimer
  6. Au monde médiatique :
    le vertige de l’horreur à Charlie Hebdo, dans un premier temps, qui nous saisit... presqu’en direct, de plein fouet ! Puis, une suite, non moins terrifiante qui faillit passer, bizarrement, au second plan, sinon par des jeux sordides concernant l’exécution, en boucle, d’un policier... Mais, ce n’était pas suffisant puisqu’un autre perfusé à la «djiadite» se prend à faire joujou, prenant sans doute sa kalachnikov pour une Playstation, en massacrant tout ce qu’il peut, se donnant des allures de «justicier»... Il a eu droit, ce matin, à une photo à la Une d’un média national, bras tendu, arme au point... la photo a disparue depuis peu... il était temps !

    OK pour «je suis Charlie», je le suis aussi ! Mais ! On aurait le plus grand tord de croire que l’historique rassemblement d’hier constitue un blanc-seing à tout et n’importe quoi ! Et ceux qui le pensent ne comprennent rien et s’étonneront sans doute qu’il puisse y avoir d’autres «lavés du cerveau» missionnés pour le pire...

    Le droit à la caricature ne se discute pas ? Dommage !
    Il semble qu’il soit difficile, voire impossible, à certains, de faire une distinction entre : la juste dénonciation, par la bouffonerie (à laquelle je m’associe), de comportements ridicules, grotesques, dangereux ou criminels et le simple respect de l’autre...
    Comment s’étonner, qu’au bout du compte un média comme Charlie Hebdo n’intéressait plus grand monde !
    Ce n’est pas parcequ’il était «incompris» mais le contraire ! Ce n’était pas par peur mais par désintérêt du contenu ! La liberté ne se discute pas et inclue, me semble-t-il, celle de ne pas apprécier tel ou tel média...
    Le même phénomène peut s’observer à l’encontre des Guignols de l’Info !

    Mercredi, j’achèterai, pour la première et dernière fois, Charlie Hebdo, non pas pour son contenu, mais pour le symbole insupportable du «massacre des innnocents»...

    Il me semble me souvenir que : la liberté de chacun s’arrête là où commence celle de l’autre...
    Je sais, c’est un peu ringuard !!!

    PS : d’aucun auront sans doute remarqué la tentative indécente de Sarkobismuth de passer au premier rang des chefs d’Etats...

    RépondreSupprimer
  7. J'entends, maintenant que des proches et adorateurs de Charlie Hebdo s'offensent de ce déploiement de "responsables", chefs d'Etats et personnels politiques - sans parler des 4 millions de manifestants - et que Charb et ses amis l'auraient, sans doute, dénoncé !!!
    Ils oublient que ce drame abominable ne concernent pas seulement l'équipe du journal, mais des policiers, des français de confession juive qui n'avaient, eux, que le tord d'être ce qu'ils sont et nous tous qui vomissons ces assassins dont l'ambition consiste sans doute nous replonger dans une nouvelle "terreur"... de sinistre mémoire !
    Et puis, si tel est le cas (le rejet de ce déploiement de vraie compassion) rien n'obligeait l'équipe de Charlie à intégrer ce même rassemblement...
    Bref ! Le jour d'après commence bien !!!

    RépondreSupprimer
  8. LAICITE.......

    La Laïcité est un concept ambigu: il a revêtu des significations évolutives selon la période de l’histoire de France ; curieusement, la déclaration des droits de l'homme fait référence à "l'Etre suprême" !

    A l'étranger, chaque pays a une interprétation personnelle.

    Pour ceux qui veulent approfondir la notion,…. Wikipédia nous propose une étude intéressante.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/L...
    .

    RépondreSupprimer
  9. L antiracisme nauséeux ignoble
    Le MRAP, SOS racisme et tant d’ autres ont soutenu Charlie ce dimanche……..Pourtant en 2006 quand les caricatures sortirent dans les journaux d’ abord danois ( Jyllen Posten) puis chez Charlie Hebdo tous ces hypocrites taxèrent les dessins de racistes et d’ islamophobes. L’ UE se démarqua et envoya même au Moyen Orient un émissaire ( Solana) pour s’ excuser. Et maintenant que les caricaturistes de Charlie sont morts ils viennent defendre la liberté de la presse. C’ est vraiment écoeurant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Etre contre les antiracistes c est etre raciste , donc Juan va me censurer hahahahaa c est écrit sur sa charte

      Supprimer
    2. non, je vais vous laisser, ici, comme une merde qu'on ne ramasse plus.

      Supprimer
  10. Manifester un jour est bien . Mais une année en comporte 365 . Ne mettons pas de coté la république et la laïcité pendant le reste du temps . Il faut que les politiques réfléchissent à notre laïcité et à nos libertés avant de nous sortir de nouvelles lois inapplicables . La liberté ne doit pas être réduite sous de faux prétextes. Les français sont et doivent rester un peuple libre . Libre de ses écrits , de ses paroles, libre de ses déplacements . L ' obscurantisme est chez nous car personne n 'a cherché à lutter contre . L ' obscurantisme c 'est le voile intégral , c 'est le refus de laisser un médecin soigner sa femme et se permettre d ' insulter et de frapper ce médecin . L ' obscurantisme c 'est le fait de demander la suppression des crèches , l ' obligation du hallal , de supprimer le noms des vacances scolaires , etc etc . L ' obscurantisme c 'est aussi le fait d 'accepter les demandent en oubliant nos origines , nos us et coutumes .
    Avant de voter ENCORE des lois inutiles , demandez vous si nos lois ne sont pas déja suffisantes , si notre constitution est respectée , si notre laïcité est respectée . La France est respectable pour son passé , son présent , j espère qu' elle le restera dans l 'avenir .

    RépondreSupprimer
  11. Pour " décontracter" : Et oui , j 'ai vu âne Hidalgo jouer des coudes pour arriver au nirvana ( lisez le premier rang ) Il faut dire qu ' au départ placée derrière Cameron !!! soeur anne ou est - tu ? Puis j 'ai vu sarko luttant dans un sprint endiable , Carla jouant les suceuse de roue et brutalement bloqué par les rembardes d ' un ilot refuge .Ah maudit îlot le privant du bonheur .
    Pourquoi , oui , pourquoi ne pas avoir classé ces bienfaiteurs par ordre de taille ? Au première loge qu ' ils auraient été nos 2 zouaves .

    RépondreSupprimer
  12. Lundi 12 janvier 2015 :

    Une photo exceptionnelle, prise par Martin Argyroglo.

    Cette photo est extraordinaire :

    https://twitter.com/argyroglo/status/554434942298755074/photo/1

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Je trouve vos propos un peu méprisants envers ceux et celles qui n'ont pas défilé dimanche :(
    Il y avait des raisons objectives à préférer les marches spontanées des autres jours. Chacun-e sa manière de répondre :)
    Bonne journée quand même ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé si mes propos vous ont semblé méprisants. L'intention n'y était pas. Mais j'ai été heurté d'entendre, de lire des appels à ne pas manifester. Merci pour votre commentaire, et encore une fois désolé ;-)

      Supprimer
  14. Un seul couple charismatique détonnait dans ce fatras de faux culs : le couple SARKO - CARLA ; il faut que Sarko revienne d urgence remettre de l ordre dans ce foutoir socialiste ce pays pollué par la gauche , cette France ruinée salie avilie humiliée par le PS FDG EELV PCF et autres mafias staliniennes

    RépondreSupprimer
  15. La Toile se gausse de Sarkozy, qui s’incruste partout.

    Parfois, le web est vraiment sans pitié. Si vous avez attentivement regardé les images des chefs d’Etat défilant lors de la « marche républicaine » de dimanche dernier, peut-être avez-vous remarqué l’habilité avec laquelle l’ancien président Nicolas Sarkozy est arrivé parfois à se faufiler vers le premier rang du cortège.

    Voici par exemple une photo prise à 15h36, où Nicolas Sarkozy se trouve au troisième rang, aux côtés de son épouse Carla Bruni-Sarkozy.

    Mais moins d’une heure auparavant, il paradait presque sur le devant de la scène, comme on le voit sur cette photo prise à 14h33.

    Certains rigolards ont repris ce cliché (ainsi que d’autres) pour réaliser des photomontages de l’ex-président dans une variété de situations plus ou moins loufoques. Leur but : se moquer de l’homme politique qui s'est « incrusté » en première ligne.

    Sur Twitter, les photos se partagent sous le mot-dièse  #JeSuisSarko.

    Quelques photos :

    http://www.01net.com/editorial/640728/la-toile-se-gausse-de-sarkozy-qui-s-incruste-partout/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous oubliez les photos où Anne Hidalgo apparaît elle aussi par moments, sur " la première ligne Hollande".......à ma connaissance, elle n'est pas chef d'Etat, ni ancienne Présidente de la République ; peut-être, a-t-elle fait des randonnées en scooter avec l’ancien secrétaire socialiste ?

      Dans le style "Charlie " nous avons tous en mémoire un numéro de "cache cache" rue du cirque à Paris, où Hollande casquée sur un scooter, recherchait plutôt la discrétion pour rejoindre sa "fiancée Julie"......Un journaliste, mauvaise langue, (….beaucoup le sont nous dit Juan) révéla le scandale républicain circonstancié avec photo à l'appui.


      Ce 11 Janvier, cruelle facétie, un pigeon envoyé des cieux par les absents de Charlie, bénit notre président en l'absence de pluie;

      Un survivant de Charlie Hebdo, grand reporter, expliqua à la télé les raisons de son refus de participer à cette manifestation: il ne voulait pas être récupéré par le pouvoir politique en place.

      Moralité....En démocratie, les politiques ne maîtrisent pas toutes les mises en scène.

      « Je suis "Sarko » certes, .....Mais aussi, « je suis "Flamby » nous dit Montebourg,

      Blague dans le coin....les phallocrates au ciel, déçus, n’ont vu, ni Valérie, ni Julie…
      et les journalistes ne nous ont présenté aucune photo d’anciens ministres vertueux.
      Cahuzac, Thevenou, Etc.…..Où étaient-ils ?

      Supprimer
  16. Juan, « la bave du crapaud n'empêche pas la caravane de passer. »
    Pour le reste, ce qui compte, me semble-t-il, c’est de savoir ce que les gouvernants vont faire, car les chantiers à mettre en œuvre sont vastes et ne se limitent pas à des mesures de prévention du terrorisme ou au contrôle des suspects. Intégration sociale et économique des jeunes issus de l’immigration, programme scolaire et instruction civique, politique pénitentiaire et isolement des individus dangereux en prison, autant de sujets sur lesquels il va falloir se mettre au travail. Sans compter l’importance de la politique de nombre de pays et d’institutions qui soutiennent des régimes jouant un double jeu au lieu d’aider au développement démocratique.
    Bref, un sacré chantier ! On commence quand ?

    RépondreSupprimer
  17. Il y a eu des caricatures , puis l ' attentat ! Le choc , la colère . Il y a eu un attentat contre un journal , des terroristes s ' attaquaient à notre liberté d 'expression , un symbole français .
    Des manifestations improvisées se font dans des villes , des rassemblements ont lieux . Une manif est organiée par des politiques , prenant soin au nom des libertés d 'en exclure quelques français ! Des nouvelles lois se préparent malgré les centaines de lois existantes jamais misent en application . La liberté de la PRESSE a été attaqué elle est confondue avec la liberté du peuple .
    Les politiciens eux , veulent restreindre les libertés du PEUPLE . Grave confusion , extrèmement dangereuse
    Juan , vous luttez pour la liberté de la presse , et vous censurez des commentaires . Des commentaires dirigés ,mais pas racistes puisque aucune races n ' est insultée . La liberté de la presse commence là , pas pour faire plaisir à tel ou tel personne , mais à donner son libre avis , c 'est cela qui doit être défendu . Ne mélengeons pas les problèmes .
    Plûtôt que de nouvelles lois , que l 'état fasse son travail , que nos hommes politiques fassent ce pour quoi ils sont élus . La situation s 'amèliorerait si le sol français était sécurisé , si l ' ordre et la loi régnaient enfin dans les banlieues , si médecins et pompiers n ' étaient pas caillassés , si la politique se décidait à donner l ' autorisation à la police de faire ce qu ' elle est sensée faire : faire régner la loi et l ' ordre .

    RépondreSupprimer
  18. je ne relis jamais mes commentaires avant d 'envoyer , grâve erreur , pardon à Molière

    RépondreSupprimer
  19. Etre de droite : un tabou bien français
    Un tabou ronge et musèle la société par l’idéologie sectaire de la gauche : celui d’avouer d’ètre de droite .
    Il est très malsain de dire qu’on est patron , artisan , banquier , boursier …dans le monde actuel , car désignés d’office coupables de la misère et de la précarité par les » biens pensants de gôôôche » .Tous les jours , sur nos écrans , animateurs , chanteurs et comédiens doivent passer sous la » toise politique » et clâmer : » je suis de gôôôôche » afin de conquérir leurs auditoires ravis , applaudissant à tout rompre .
    Cette dictature de pensée unique s’est propagée grâce à un travail de fourmi de l’extrème gauche chez les enseignants du public et les gens du showbiz , véritables sectes paranos pro gauche , ainsi que par les communistes et ses syndicats " sous traitants " politiques staliniens chez les ouvriers , catégories socialement protégées .
    Testez votre popularité auprès de vos amis lors d’un apéritif ou d’un diner , dites haut et fort : » je suis de gôche » ! et vous verrez votre entourage rassuré , faire votre éloge et vous resservir une deuxième tournée ; à l’inverse , dites : » je suis de droite » ! et observez les regards en coin , les rictus réprobateurs et inquisiteurs .
    Enfin si vous voulez » réussir » facilement en politique , présentez vous à gauche , le camp des faux culs , usez et abusez des mots » social » , prévention , anti libéral , acquis sociaux …, dans tous vos discours raccoleurs entre les » YAKA » , et les » FAUT QUE » , vous serez surs d’ètre populaires .Si , une fois au pouvoir , au pied du mur des réalités , vous ne » pouvez » tenir vos promesses , vous pourrez toujours accuser les » méchants » de droite de vous mettre des batons dans les roues
    Vive la démagogie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Cher Charles Henri,
      Les blagues les meilleures sont les plus courtes, votre plaisant exercice de falseflag consistant a se faire passer pour une tete de noeud UMP commence a trainer en longueur, vous n'avez vraiment rien a foutre dans les ThinkTank Bobos ?
      Vive l'Humour !

      Supprimer
    3. @ Monsieur Charles-Henri Deveau (une tête),
      Charlie,
      T’as vraiment tout compris, Charlie ! Dommage que ton prénom old régime compromette de si brillantes analyses. Ceci dit, qu’un type comme toi soit prêt à se dire de gôche pour se faire payer une deuxième tournée, je trouve ça mesquin, Charles, et si je doute de la force de tes convictions, je m’inquiète pour ta santé. Tu ferais mieux de revendiquer ton appartenance à « la droite la plus bête et la plus ringarde du monde » (marque déposée). Y aurait peut-être des rictus, mais tu préserverais ta santé et tes idées à … la con.

      Supprimer
  20. Peut on appeler çà un début de guerre civile ? Oui ! , pour le moment elle est en sourdine ; c est une guérilla internationale religieuse extrémiste qui pratique les coups de boutoir sur tous nos points faibles au hasard . Il s'agit surtout , grâce à la secte socialiste remplaciste de Terra Nova , qui sévit partout en Europe d'une colonisation de peuplement : invasions incontrôlées sauvages clandestines et qui ont mis sous surveillance judiciaire et pénale les réfractaires résistants à leur idéologie néfaste ,et nous ont obligé à déposer nos armes en nous mettant à genoux .
    Tant que nous aurons tous ces bisounours intellos " collabobos " gauchos anti France à la tête du pays , et des crayons comme armes de défense , ils auront toujours le dernier mot , ils se propageront comme une gangrène lentement mais surement .
    En Occident nous avons des plannings ( surtout les défilés ) , des budgets à respecter et des lois iniques de soumission forcée : " nous sommes les Affreux " et eux les " gentilles victimes "; ils ont tout le temps : leur combat est millénaire leur " Etat " c 'est l Islam , tous leurs coups même les plus terribles sont permis et même encouragés ( enfant de dix ans avec ceinture d ' explosifs ) , donc le combat est perdu d ' avance .
    Munissez vous de vos baskets et de vos brosses à dents !
    Bons défilés à tous ! .

    RépondreSupprimer

  21. L 'Indignation , seule arme des lâches



    La France d obédience gauchiste devrait postuler pour être la capitale mondiale de l'indignation universelle.
    L'indignation, c'est surtout ce qui permet de mettre la pensée en encéphalogramme plat. et faire l ' autruche !
    Des visionnaires ont depuis longtemps tiré la sonnette d'alarme avec preuves et arguments : ils ont été brocardés, couverts de crachats, poursuivis en justice, parfois agressés physiquement alors qu'ils ne cherchaient qu'à défendre leur pays et leurs compatriotes.
    En France, on laisse en paix les incendiaires et on persécute ceux qui sonnent le tocsin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans 0SS117 au Caire, c'est Jean Dujardin qui persecute le muezzin.
      Detendez vous, Charles Henri, allez boire un thé a la menthe a la Mosquée de Paris.

      Supprimer
    2. T’es un récidiviste, Charlie. Tu peux pas t’empêcher d’écrire des énormités, mais le pire dans c’te affaire, c’est qu’on y entrave rien à tes niaiseries. Et v’là que maintenant, en plus, t’en réfères aux curetons, qui sonnent le tocsin, et aux pompiers. Dans le contesque actuel, je trouve ça scabreux d’associer les pompiers et les curetons, Charles-Edouard. Je pense sincerely que ta haine de la gôche t’aveugle et que tu devrais te lancer dans la broderie au lieu d’aligner les … conneries.

      Supprimer
  22. Hommage aux bons policiers et aux bons professeurs :

    http://tailspin.fr/post/107696839163/pour-mes-eleves-de-seine-saint-denis

    http://15cpp.fr/sideration/

    RépondreSupprimer
  23. J ' aimerai que vous puissiez lire ceci à méditer . je ne suis définitivement pas un Charlie

    En effet, je ne considère pas que la mort de ces quatre dessinateurs est plus tragique ou plus injuste que celle de nos 102 camarades tombés en Afghanistan, Mali et Centrafrique. Chacun faisait son boulot, avec les risques qui y étaient liés. J'aurais aimé voir une telle mobilisation de nos bien-pensants sur le pont Alexandre III ou dans la cour des Invalides à chaque rapatriement de la dépouille d'un de nos soldats. Ce jour là, oui, je suis un Para, un COS, un Marsouin, un Légionnaire. Pas besoin de m'ausculter au réveil. (Je n'ai pas compté mais je pense que nos quatre zozos cumulent plus de jours de deuil national que nos 102 héros réunis)

    Deux différences majeures toutefois:
    - nos camarades soldats n'avaient jamais craché sur la France, son histoire et ses institutions comme l'ont fait avec gourmandise nos quatre dessinateurs pendant les 50 dernières années.
    - Nos soldats étaient préparés à leur fin tragique, qui fait malheureusement partie du contrat. Nos dessinateurs, après cinquante ans à insulter et trainer dans la boue les démocrates purs et mous, les Catholiques, les militaires, les policiers, les patriotes sans aucune réaction à part tendre l'autre joue, ne pouvaient imaginer à quel point certains partisans du prophète pouvaient manquer d'humour face à leurs "innocentes" caricatures. Confortablement vautrés dans leur fosse

    En effet, je ne considère pas que la mort de ces quatre dessinateurs est plus tragique ou plus injuste que celle de nos 102 camarades tombés en Afghanistan, Mali et Centrafrique. Chacun faisait son boulot, avec les risques qui y étaient liés. J'aurais aimé voir une telle mobilisation de nos bien-pensants sur le pont Alexandre III ou dans la cour des Invalides à chaque rapatriement de la dépouille d'un de nos soldats. Ce jour là, oui, je suis un Para, un COS, un Marsouin, un Légionnaire. Pas besoin de m'ausculter au réveil. (Je n'ai pas compté mais je pense que nos quatre zozos cumulent plus de jours de deuil national que nos 102 héros réunis)

    Deux différences majeures toutefois:
    - nos camarades soldats n'avaient jamais craché sur la France, son histoire et ses institutions comme l'ont fait avec gourmandise nos quatre dessinateurs pendant les 50 dernières années.
    - Nos soldats étaient préparés à leur fin tragique, qui fait malheureusement partie du contrat. Nos dessinateurs, après cinquante ans à insulter et trainer dans la boue les démocrates purs et mous, les Catholiques, les militaires, les policiers, les patriotes sans aucune réaction à part tendre l'autre joue, ne pouvaient imaginer à quel point certains partisans du prophète pouvaient manquer d'humour face à leurs "innocentes" caricatures. Confortablement vautrés dans leur fosse





















    RépondreSupprimer
  24. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  25. 4millions de charlots dans les rues : moutons zombis suivistes aux QI de bulot

    Que vous le vouliez ou non la France sera mise à genoux aussi grace à la gauche ses bobos intellos gauchos repentistes anti France , ses juges rouges , sa taubira qui a la haine de la France , badinter qui continuera sa politique de l excuse , La marche des charlie ne servira à rien tout va s amplifier et empirer dans le sens des islamistes !

    Avec la bénédiction de la gauche traitre lâche laxiste

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon pauv’ Charles Henri, avec ta « France à genoux », ta « bénédiction de la gauche », t’es vraiment branché curetons ! J’te parle même pas de ton analyse hautement stratégique sur « la marche des Charlie, qui va faire que tout va s’amplifier. » Tu nous voyais plutôt rester à la maison bien au chaud, les pieds dans des charentaises. Courage et résistance en mode pépère, hi, hi ….

      Supprimer
  26. Salut Juan... pour un moment...... entre le Deveau et l'ancien j'en peux plus !!!!!

    Et si en plus l'Valls en profite pour st'ailler un pantalon présidentiel.... la tragédie tournerait à la pantalonnade !

    Et pas d'erreur ! ce qu'il a dit cet après midi est convenable !

    Mais connaissant le lascar...ça craint !

    RépondreSupprimer
  27. Au PS ....une Nouvelle Agence Matrimoniale .........à votre service

    Mariages pour tous et maintenant du changement... Mariages blancs !!!.

    Une conseillère générale PS de la Marne a été mise en examen pour abus de faiblesse dans le cadre d'une enquête sur un mariage présumé blanc à Reims, a indiqué l'intéressée.

    Sabrina Ghallal, élue en 2008 conseillère générale dans le 4e canton de Reims, est soupçonnée d'avoir favorisé un mariage présumé blanc entre un habitant de Reims, adhérent du PS et de la CGT, et une étudiante d'origine marocaine sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français.

    Ce type de mariage, est-t-il un crime "d'apostasie" pour les salafistes ?.....en France c'est un délit s'il est prouvé......

    NB: au PS, on envisage pourtant un mariage ( blanc ? ) entre Hollande et une princesse arabe pour obtenir les suffrages des musulmans aux prochaines élections; les sondages deviennent trop favorables pour Manuel Valls qui met déjà en place des réseaux de soutien.....Une nouvelle guerre des chefs au PS ?.
    .

    RépondreSupprimer
  28. Pauvre choux la vérité est génante . Voici que Valls constate que nous sommes en guerre !
    Il y a longtemps que la vie m ' a appris à ouvrir les yeux . Je vois malheureusement que ce dernier attentat permet à la masse politique de tenter de e faire mousser . L ' école , la police , un fichier , l ' isolement dans les prisons ,( certainement celles où la fouille est interdites , où la boutiques est free , où les gardiens ont des consignes strictes d ' éviter les vexations ).....
    Commençons par trouver anormal les < ce réveillon , seulement 900 voitures d 'incendiées , 10 % de moins que l 'année passée > les < il faut investir dans la rénovation des immeubles > immeubles détruits régulièrement par les voyous du coin , où les locataires " oublient " de payer les loyers et où les " payants " ont peur de rentrer . mettons la loi dans les trafics de drogue , la loi s 'appliquant sur le territoire , là commence l ' éducation civique . Comment demander à des profs d 'apprendre le respect , la politesse , à des gamins qui crachent et caillasses la police sans risque de peine . Que la France retrouve ses valeurs avant d 'essayer d ' imposer d 'autres lois .

    RépondreSupprimer
  29. Je ne serai jamais "Charlie " , je suis Charles henri !

    Je considère le mot d’ordre «nous sommes tous Charlie» comme une offense envers les musulmans. Les Français ont choisi de rendre un hommage national à un journal qui insulte depuis des années les musulmans. Les gens de Charlie sont des racistes. Si certains ne le voient pas, c’est probablement parce qu’ils le sont aussi.
    Mon impression est que nous sommes parmi des apprentis sorciers irresponsables ! Ce n'est pas en la provoquant que l'on combat la bête immonde !
    De même je ne ferai pas partie des moutons de Panurge qui vont acheter le journal de "l'après 11 janvier 2015" parce que le battage qui en est fait n'a plus rien à voir avec un geste républicain destiné à défendre la liberté d'expression, mais ressemble plus à une campagne publicitaire destinée à renflouer ce journal qui hier encore était au bord de la faillite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Ich bin ein Charliner !

      Vive le Charliland liiiibre !

      Où est Charlie ???

      Supprimer
    3. T’fais pas de bile, mon pôv’ Charles Henri, t’es plus charlot que Charlie.
      Tu dois pas connaître la sentence : « quand le sage montre la lune, l'idiot, lui, regarde le doigt. » et, pourtant, ça te serait utile : elle concerne les gens comme toi. Bouge ta tête et lève les yeux, ça te fera du bien.

      Supprimer
  30. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  31. Voici ce qu'écrit sur le sens de blasphème le dictionnaire de Furetière ( mort en 1688 ) - et plus tolérant que nos islamistes d'aujourd'hui !

    "Celui qui blasphème, qui prononce des paroles outrageuses et impies contre Dieu et injurieuses à sa gloire. On peut être blasphémateur en deux manières, ou en attribuant à Dieu des choses qui ne lui peuvent convenir et qui détruisent sa nature ; ou en refusant de reconnaître en lui les attributs qui lui sont essentiels et sans lesquels il ne serait point Dieu : tels que font ceux qui font Dieu injuste ou qui nient sa toute puissance et la providence.
    Cependant il faut remarquer, qu’à la rigueur ce n’est point assez d’attaquer la gloire de Dieu et de dire des choses contraires à sa nature, pour être un vrai blasphémateur ; un blasphémateur proprement ainsi nommé et qui par conséquent mérite d’être puni par le magistrat. Il faut outre cela que le blasphémateur, lorsqu’il prononce ses blasphèmes ait l’intention de blasphémer, ou du moins qu’il sache que les choses qu’il dit sont effectivement des blasphèmes : tel que ferait un chrétien qui par brutal emportement vomirait quelque chose d’injurieux contre Jésus-Christ. Mais on ne doit pas faire le même jugement de ceux qui parlent par le principe d’une fausse religion. Par exemple des juifs, qui par une malheureuse suite d’erreurs dont ils sont prévenus regardent Jésus-Christ comme un imposteur. Il est bien vrai que ces sortes de blasphémateurs ne laissent pas d’être coupables devant Dieu d’un horrible blasphème : mais il ne s’ensuit pas qu’ils soient censés tels à la rigueur ; attendu qu’ils ne croient nullement blasphémer et qu’ils ne sont point blasphémateurs d’esprit et d’intention."


    RépondreSupprimer
  32. Cette fixation sur le concept de Dieu constitue la clé de voute, si j'ose dire, de toutes les méprises, les querelles, voire plus, lorsque l'obscurantisme (qu'il provienne de l'athéisme ou de la croyance ignorante) le plus imbécile s'en mêle !
    Certaines religions se rendent coupables d'avoir érigé ce terme en dogme incompréhensible aux esprits cartésiens, conduisant tout droit vers l'idolâtrie chez certains... ou la haine viscérale chez d'autres !

    C'est oublier que le Christ lui-même, accusé par ses détracteurs de s'attribuer la "déité" répondit, citant les écritures : "Mais vous êtes des Dieux (pluriel), et les écritures ne peuvent être réfutées !"... Celui-ci avait un vrai sens de l'humour, me semble-t-il... mais, pas seulement !
    Les textes anciens utilisaient plutôt le terme de Principe pour signifier ce qui ne peut l'être, la déité représentant ce que chaque individu doit chercher à réaliser ici-bas : travailler à tendre vers la Perfection ! Et, pour la petite histoire contemporaine, c'est bien ce Principe Unique qui hante les esprits des scientifiques... à la recherche de la particule zéro !!!

    Quant à Charlie Hebdo, il faudra bien qu'ils admettent sérieusement que le critère de la laïcité n'est pas celui de l'athéisme et de cesser d'avoir à l'égard du "spirituel" le plus profond mépris, voire l'attribution et la trace de la débilité mentale... ce qui ne justifie en rien le massacre de ces jours derniers, bien entendu ! Quand bien même c'est leur droit de publier ce qu'ils veulent, il ne doivent pas s'étonner que leur publication a frôlée la faillite !
    J'entendais, hier, le directeur du Canard Enchainé (tout en défendant Charlie Hebdo) souligner que le "blasphème" ne faisait pas partie de l'éthique du Canard ! Il faut croire qu'on peut être drôle, critique et polémique, sans s'aventurer sur un terrain... miné...

    "Je suis Charlie" pour toutes les personnes innocentes assassinées, particulièrement ces juifs morts parce qu'ils étaient ce qu'il étaient et ces policiers, qui semblent, eux, passer à la trappe...
    J'espère qu'une grande partie de la manne que récolte Charlie Hebdo sera redistribuée, sans distinction, aux familles des disparus !!!

    Cela dit et contrairement à ce que j'avais écrit plus haut, je n'achèterai pas Charlie Hebdo tout en affirmant une fois encore : Je suis Charlie !

    RépondreSupprimer
  33. Le vrai problème se pose : un caricaturiste peut - il s 'arroger le droit de ridiculiser des " gens " que des croyans vénèrent ? Ou s 'arrête le bien pensant , le respect de l 'autre . La laïcité n 'a rien à voir avec ces évènements . Personnellement je n 'ai et n 'acheterai jamais le charlie hebdo . J 'avais lu un journal bête et méchant , il m a laissé une impression de gène .
    Nous vivons une époque difficile , notre armée , envoyée sur décision du président se bat sur plusieurs front au loin . Elle se bat contre des personnes jugées terroristes et ennemies du monde . Etait - il necessaire de sortir la une du dernier charlie , risquant de mettre le vie des chrétiens de l ' étranger et des français travaillant au loin encore plus en danger .. Assez de voir défiler ministres et députés se vantant de solutions miracles , chacun voulant tirer vers lui le regard des caméras . Faisons d abord régner la loi et l ' ordre sur tout le territoire en intégrant les banlieues dans le dit territoire . Plus un seul secteur ne doit être abandonné par la police .
    Nous savons que le problème est grave , alors arrêtons de le détourner .

    RépondreSupprimer
  34. Qu’est-ce que le blasphème quand on est athée ? Quelles sont les limites et qui fixe ces limites ? La question de savoir jusqu’où on peut aller dans l’irrespect, l’irrévérence face à ce qui est sacré pour l’autre mérite d’être posée et il n’est pas simple d’y répondre, mais ce qui est sûr, c’est que, quelle que soit la forme de l’opinion exprimée, rien ne légitime ces crimes abominables, ceux-là et bien d’autres.
    Et il est tout aussi sûr qu’il est inacceptable que des croyants soient assimilés à des criminels qui commettent des actes de guerre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre dernière phrase ma gène un peu . Pour être honnête , il faut constater que depuis une trentaine ( pour ne pas dire plus ) d 'années , tous les attentats suicides , les massacres de civils , de chrétiens , les rapts , les destructions de lieues de culte etc ont été commis de par le monde par des islamistes au nom de l ' islam . Que l ' on pense ou dise c 'est cela .
      Maintenant , il serait faux de déclarer que tous les islamistes sont des assassins ou en passe de le devenir . Il parait que ces tueurs ont été poussé au djihad en prison ou dans les mosquées . Il me semblerait juste que les imams s ' impliquent plus qu ' ils ne le font . Sachant qu ' il y a en Ile-de-France 583 mosquées de déclarées sur un total de 2248 de déclarées en France ...

      Supprimer
  35. voici trois commentaires qui enfin changent ! le niveau monte ? Merci !

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.