8 janvier 2015

Ils ont raté Charlie Hebdo

Deux assassins ont exécuté 12 personnes mercredi 7 janvier 2015, des journalistes et caricaturistes de l'hebdomadaire Charlie Hebdo. Nous avons perdu Cabu, Wolinski, Charb, Tignous, Bernard Maris, quatre autres collègues, et un visiteur. Un policier, garde du corps, a aussi été exécuté. Un autre gardien de la paix, prénommé Ahmed, a été blessé puis achevé d'une balle de mitraillette plus tard dans Paris.

Il y aurait un troisième complice.

Dans les courts films amateurs, on pouvait les entendre crier "Allah est grand", "on a tué Charlie Hebdo."

Ils avaient faux, deux fois.

Leur foi est niée par de tels actes. Et Charlie Hebdo n'est pas mort.

Près de 40.000 personnes, anonymes, se sont réunies à Paris, plus de 100.000 partout en France. Une démonstration populaire, pour démentir la menace, récuser l'injonction terroriste. Il y a eu rapidement ce visuel, sobre, sur fond noir :

“Je suis Charlie”

"Le combat va être long et difficile. Il ne faut pas se tromper d'adversaire". Alain Juppé a eut des mots justes, en rappelant qu'il fallait éviter l'amalgame. Tous les messages publics, sauf quelques minoritaires enragés, allaient dans le même sens, jusqu'à François Hollande, à midi, puis à nouveau le soir, à 20 heures à la télévision. La démocratie est belle quand elle rassemble des gens très différents, très opposants, dans ces moments dramatiques qui sauvent une nation.

Ces assassins ont raté Charlie Hebdo.
L'esprit du journal n'est pas mort.

Ils ont raté Charlie Hebdo.

12 commentaires:

  1. C'était la première fois que je suivais autant Twitter et la presse en ligne, ce 7 janvier a été comme un 11 septembre 2001 pour moi.

    RépondreSupprimer
  2. Il n'empêche que l'on a peut-être trop minimisé ces attaques récentes dans la foule en qualifiant leurs auteurs de "malades". Que l'on ne se méfie pas assez des drônes survolant nos centrales. Si tout ceci n'était qu'amuse-bouche avant l'entrée : le massacre à Charlie Hebdo ? Et si maintenant nous attendait le plat principal ? J'extrapole, bien sûr. Mais doit-on avoir une confiance aveugle parce que religieux et autres s'unissent pour dénoncer des violences qu'ils ne reconnaissent pas comme étant issues de leur histoire ? Personnellement, tant qu'une religion, ou autre idéologie, rabaissera la femme à l'objet, défendra une obligation à se cacher le visage partiellement, voire entièrement, je demeurerais dans la méfiance.

    RépondreSupprimer
  3. Je recommande à tous pour faire chier ces cons, de prendre un abonnement à Charlie Hebdo...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  4. Nous ressentons tous un sentiment de tristesse suite à l'assassinat de ces journalistes très connus que nous rencontrions souvent sur nos écrans de télévision. La liberté de la presse dans le respect des valeurs du journalisme, est un pilier de notre démocratie.

    Ce drame nous fait prendre conscience de nos valeurs républicaines qui méritent un combat intransigeant et constant face à tous les fanatismes et systèmes dictatoriaux...

    Souvent, la presse d’opinions est en première ligne.

    Parmi les victimes il y a des collaborateurs anonymes de ce journal qui semblent oubliés: ils méritent eux aussi pour leurs familles et leurs amis, un hommage respectueux.
    .

    RépondreSupprimer
  5. Il y a eu des attentats en France . ON nous a dit : < ne faisons pas d 'amalgame > . De ne faisons pas d 'amalgame en ne faisons pas d 'amalgame , les morts s 'accumulent . Il fut un temps où nos curés savaient ce qui se passait dans leurs paroisses dommage que ce ne soit pas pareil pour les imams !! Il faut constater que nous n 'avons pas la même culture , les mêmes conceptes de la vie et vivre en autarcie dans les cités , parlant " étranger" ou langage banlieue , vivant de la largesse de l 'état , la haine en découle .
    Il n ' y a pas d 'islamistes radicaux ou semi ou autre , il y a les islamistes . Faire semblant de croire ce que nous rabache nos dirigeant est utopie . Ces assassins ont des cartes d 'identité française . Pourquoi les empêcher de partir s' ils désirent partir , il faut les empêcher de revenir , les déchoir de la citoyenneté et les expulser sans chercher vers un pays ou l ' islam détruit les églises , tue les chrétiens , mais est un islam de paix .

    RépondreSupprimer
  6. Il serait temps de cesser de faire dans l 'angélisme , et de nier l'existence de ceci :

    http://www.marianne.net/Ils-ont-ose-l-ecrire-BienFait-JeNeSuisPasCharlie-AntiCharlie_a243701.html

    RépondreSupprimer
  7. D après le sinistre de l ' intérieur et son chef qui valls à mille temps " faut pas d amalgame ! ""
    ""Padamalgam"" ???? c est quoi ??
    Padamalgam : c ’est la capitale de Touvabien
    c' est mme la marquise qui me l a soufflé

    RépondreSupprimer
  8. Juste un point concernant ces deux individus, l’un d’eux est capable de ramasser sa chaussure avant de monter en voiture, juste après la fusillade, et il « oublie » sa carte d’identité dans la voiture ; Y a comme qui dirait un os... ???
    Ben non , y a pas d’ os , c ’est simplement plus facile de marcher avec une chaussure qu’ avec une carte d’ identité .
    sont pas si cons qui z ' en ont l air nos deux gugusses !

    RépondreSupprimer
  9. Elle, au moins, sait de quoi elle parle :
    http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/attentat-contre-charlie-hebdo-mon-compagnon-est-mort-assassine-parce-qu-il-dessinait-dans-un-journal-jeannette-bougrab-0801-383736.html

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.