7 janvier 2015

Nous sommes Charlie


7 commentaires:

  1. Vous n’y êtes pas, voyons : le responsable de l’ anti-islamiste, ce ne sont pas ces gens qui ont tué Wolinski, Cabu et Charb aux cris de » Nous avons vengé le prophète! », c’est Houellebecq sur lequel tous les médias bien-pensants était occupés à tirer à boulets rouges pour une œuvre de fiction.

    Mais, là, il ne s’agit pas de fiction.

    Prochain attentat : à la Comédie-Française, lors d’une représentation du « Bourgeois gentilhomme », dont la fin, avec son ballet du Grand Mammamouchi, ridiculise l’ islam ?

    RépondreSupprimer
  2. Il est difficile de commenter cela à chaud . Je présente mes condoléances aux familles . Une fois encore la liberté d 'expression de la presse est martyrisée . Pour mémoire , l ' islam est le seule religion au monde qui , dés sa création s "est imposée par des guerres et des massacres .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous ne deviez pas être né à l'époque de l'Inquisition. Remarquez que moi non plus...
      Ceci dit, désolé si je choque certains, mais je ne suis PAS Charlie.
      D'abord parce que personne, fut-il président de la république (surtout d'une république bananière comme l'est devenue la nôtre), n'a à me dire de qui je dois ou je ne dois pas honorer la mémoire.
      Ensuite parce que Charlie Hebdo a quand même un peu cherché ce qui est arrivé. La religion musulmane ne tolère pas la critique, c'est ainsi. C'est votre droit le plus strict dans un pays comme le nôtre de ne pas vouloir faire avec. Même les musulmans "normaux" s'étaient offusqués des caricatures, alors que dire des intégristes fanatiques qui ne jurent que par leur "prophète" et ne sont pas vraiment réputé pour leur sens de l'humour ? Aujourd'hui on nous bassine avec la liberté de la presse. Allez donc convaincre ceux qui décapitent les journalistes. Sans parler de la même liberté accordée à d'autres comme Snowden... Un pays qui accueille un Khomeiny mais qui refure l'asile à un Snowden n'a pas de leçons de démocratie à donner.
      On nous dit aussi que la démocratie vaincra. Sans blague ? Comme la prétendue plus grande du monde, qui a enfermé pendant des années des innocents sans procès dans un camp de concentration à Guantanamo et pratiqué la torture sans se gêner ? Ah la belle et grande démocratie que voilà ! Les terroristes on gagné depuis longtemps sur le plan des libertés individuelles. Pareil chez nous avec le récent vote de la LPM qui permet d'arrêter n'importe qui sans passer par un juge dès le moindre soupçon d'activité criminelle.
      Ce qui s'est produit était écrit. C'est infiniment triste, mais aucunement étonnant.
      Le plus triste est que rien ne changera. On continuera d'accueillir chez nous des gens qui n'aiment pas ce pays, qui ne veulent pas de ses lois et préfèrent imposer les leurs.
      Comme disait Desproges, "On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui". On ne peut sans doute pas caricaturer n'importe quoi non plus. Est-ce que tout ceci valait 12 morts ? Je ne crois pas, c'est cher payé pour quelques dessins.

      Supprimer
  3. Je suis en colère, je suis en colère, je suis en colère. Je veux pouvoir me réveiller demain, et me dire que tout ça n'était qu'un horrible cauchemar. Parce que c'est ça, hein ?

    RépondreSupprimer
  4. Beaucoup de chagrin et de colère face à l'assassinat de ces hommes libres, généreux, courageux. Oui, nous sommes touchés au cœur.

    RépondreSupprimer
  5. @Andrée @Demos: tristesse et colère, pareil. C'est dur, là.

    RépondreSupprimer
  6. Comment lutter contre l ' obscurantisme . Comment lutter contre des gens capables de croire que massacrer des innocents leurs ouvrira les portes de leur paradis . Comment des représentants d ' une croyance peuvent - ils oser pousser des gens à en tuer d 'autres au nom de leur dieu . C ' est à cela qu 'est confronté le monde .
    12 vies et des blessés traumatisés à vie , des familles détruitent pour quelques caricatures .même pas d ' un dieu , mais d 'un " prophète "
    J ' espère que notre police ne permettra pas à ces assassins de " souffrir " en prison

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.