25 mars 2015

Les 8 leçons d'élections départementales ratées




1. Le FN a déjà gagné son pari, quelques centaines d'élus dimanche prochain, dans doute 3 ou 4 départements à gérer.

2. Les sondages à la con continuent:  "44% des Français souhaitent que le Front national sorte renforcé des élections départementales". Une gestion frontiste permettrait de tester la triste réalité du FN. Car sinon, convenons-en entre nous, elle ne sert à rien. On a très peu interrogé le FN sur les délires de son programme départemental. Ce fut même surprenant tant le FN a cristallisé, à l'inverse, toutes les attaques de l'UMP et du PS pendant cette campagne par ailleurs méprisée.

3. L'alliance UMP/UDI gagne par défaut, comme Sarkozy avait perdu sur son nom en 2012. Elle fait à peine mieux qu'en 2011 (36% en 2015 versus 33% en 2011). La progression est faible, très faible.

4. Si le PS a sombré, la gauche toute entière égalment. Dimanche soir, Manuel Valls pouvait accuser la division de la gauche, le problème n'est pas là: en suffrages, la gauche est faible, très faible. Quelques vrauchistes clamaient dimanche sur les réseaux sociaux combien cet échec collectif était de la responsabilité de Hollande. Le score du Front de gauche est bas, très bas. A gauche, le plus grand nombre réalisent que l'échec est global. La gauche toute entière fait peu, très peu. Il n'y a pour l'heure ni effet "Podemos" ni effet "Syriza" en France. Une union à gauche ne se décrète pas, a déclaré à juste titre Claude Bartolone.

5. Les écologistes ont disparu des suffrages. Mais commenter les performances détaillées des partis politiques alors que les situations locales d'alliances et de mésententes sont si variées n'a aucune valeur.

6. On n'oubliera pas la crise, durable - 7 ans déjà, et l'incurie de nos gouvernants à adresser non pas l'enjeu de la croissance mais celui de la précarité qui frappe large.

7. Le Ni-Ni de Nicolas Sarkozy vis-à-vis du FN est honteux. Et bête. Il y a davantage de duels FN/UMP que FN/Gauche. Sarkozy ajoute la honte sans l'efficacité.

Quel boulet...
"Dans les cantons dans lesquels nos candidats ne sont pas présents au second tour, l’UMP n’appellera à voter ni pour le FN, avec qui nous n’avons rien en commun, ni pour le PS, dont nous ne partageons pas les choix."
Nicolas Sarkozy
 Nombre d'élus UMP et l'UDI toute entière refusent les consignes de l'ancien monarque. Il y a encore des républicains à droite.

"C’est une question de morale personnelle."
Eric Mangin (UMP)

7 commentaires:

  1. "la gauche est faible, très faible. [...] cet échec collectif était de la responsabilité de Hollande."

    Gauche : on utilise le même mot pour désigner les artisans de l'austérité et les opposants à cette austérité. Nous sommes quelques uns à dire depuis longtemps que cette confusion est dangereuse. Voire très. Je songe à mon propre canton : au 2e tour le candidat Union de la droite (centriste chrétien-dém) a des idées bien plus sociales que le candidat PS. Comment ne pas s'y perdre ?

    Je t'accorde par ailleurs que le choix des mots n'est pas le seul point à relever... ;o)

    RépondreSupprimer
  2. Chômage : record historique battu.

    Chômage : catégories A, B, C, D, E :

    France métropolitaine :

    5 918 100 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    France entière, y compris l'outre-mer :

    6 246 000 inscrits à Pôle Emploi. Record historique battu.

    Variation sur un mois : + 0,4 %

    http://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-V9decB-2.pdf

    RépondreSupprimer
  3. On peut faire tous les tris que tu veux, cela ne fait qu'agraver la photo globale: tu préfères qu'on dise que la gauche est désormais à 10% ;-) ?

    RépondreSupprimer
  4. « A gauche, le plus grand nombre réalise que l'échec est global. » De quoi se poser des questions, non ?
    Depuis dimanche, je ne comprends pas plus les élucubrations de certains journalistes que la propagande des politiciens professionnels. Il y a pourtant une vérité qui s’impose à nous : pourquoi achèterions-nous sur catalogue en le payant à l’avance un produit qui ne nous sera jamais livré d’autant que le vendeur s’est fichu de nous la fois précédente ?
    Hein, pourquoi ? Sommes-nous si stupides ? Moins que les classes dirigeantes le pensent et elles finiront par l’apprendre à leurs dépens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Pourquoi achèterions-nous sur catalogue en le payant à l’avance un produit qui ne nous sera jamais livré".....faudrait être bigrement corniflus !
      Cons et cocus.....

      Quand je pense que Chichi était nommé "Super menteur" Il a trouvé son maître ! Ce doit être l'air de la Corrèze.
      Nommer un Blancos moralisant PM !!!

      Supprimer
  5. Premier tour des élections départementales :

    Ouvriers :

    49 % des ouvriers ont voté Front National
    15 % des ouvriers ont voté Parti Socialiste
    13 % des ouvriers ont voté UMP – UDI – Modem
    7 % des ouvriers ont voté Front de Gauche

    Employés :

    38 % des employés ont voté Front National
    24 % des employés ont voté UMP – UDI – Modem
    18 % des employés ont voté Parti Socialiste
    7 % des employés ont voté Front de Gauche

    Professions libérales, cadres supérieurs :

    33 % des professions libérales, cadres supérieurs ont voté UMP – UDI – Modem
    28 % ont voté Parti Socialiste
    13 % ont voté Front National
    8 % ont voté Divers Gauche

    http://www.ifop.com/media/poll/2976-1-study_file.pdf

    RépondreSupprimer
  6. Qui a-t-il de plus grave que le ni-ni? C'est le " votez pour notre adversaire depuis 50 ans, celui que vous avez chassé pour me mettre à sa place, celui qui m 'a indiqué le chemin à suivre pour continuer lla ruine du pays.......etc
    Qui est le voyou dans tout cela? Des alliances contre nature pour garder son " porte feuilles ", des magouilles de tristes clowns ne reculant devant aucune saloperie. Se réclamer d ' un électorat et les pousser à voter pour d 'autre? Il faut être idiot pour continuer à donner sa voix à ces crapules. Excusez, mais je ne trouve pas d 'autres mots pour les désigner.
    Trop de partie politique en France, trop de personnages en chasse de place, trop de mandats, de sénateurs, de députés, trop de conseillers et de hauts fonctionnaires, trop de corruption, trop d ' injustices.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.