20 août 2015

Tsipras, la leçon démocratique continue

Alexis Tsipras, premier ministre grec depuis le mois de janvier dernier, a annoncé sa démission le 20 août. Des élections anticipées auront lieu dans un mois, le 20 septembre.

Après sa tentative de renégociation contre les créanciers européens et internationaux, puis un référendum le 5 juillet dernier, et un accord qui s'apparente à un Diktat sous peine de faillite bancaire généralisée le 13 suivant, Alexis Tsipras aura fait preuve d'une intelligence démocratique que l'on peine à retrouver ailleurs en Europe, et notamment en France.

Tsipras démissionne parce qu'il pense qu'il pense qu'il n'a plus la majorité nécessaire et suffisante. Lors du vote du troisième accord avec l'Union européenne, et de son volet austéritaire, un tiers de sa majorité l'a abandonné, et il n'a du son salut qu'au soutien de son opposition. En France par exemple, la Vème République permet à François Hollande de passer en force avec l'artifice du 49-3 pour des lois sans majorité comme l'ineffable texte "Macron".

Tsipras démissionne parce qu'il sait, reconnait et assume avoir été contraint de dévier du mandat que les électeurs lui avaient donné en janvier dernier: "le mandat que j’ai reçu le 25 janvier a atteint ses limites". Quand avons-nous entendu cela en France depuis 40 ans ? Une seule fois, et le résultat fut funeste pour son auteur. En 1997, quand Jacques Chirac décida de dissoudre une assemblée trublionne. En France, le président Hollande a dévié de sa trajectoire initiale, personne même chez lui ne le conteste. Pourtant, il n'y eu aucune remise en jeu du mandat législatif.

Merci Alexis Tsipras.

3 commentaires:

  1. Pour reprendre mon tweet de ce soir, je disais:
    " Quand un 1er Ministre perd sa majorité, il... 1. démissionne, (#Grèce, #Tsipras), 2. utilise le 49.3 (#France, Valls) ...

    Mais bon, on trouvera toujours plus intelligent pour dire: "Padamalgame!. Tsipras remet son mandat en jeu, il retourne aux urnes, redemande la confiance des électeurs. Mais chez nous "On ne change rien! Tout-va-bien!"...

    Les "gens crédibles " ..,
    On finit toujours par s'en remettre aux lecteurs, une obligation...

    RépondreSupprimer
  2. et on aura aube dorée à la place
    belle victoire de la démocratie

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.