12 octobre 2015

Il n'était pas dans le coma. #AirFrance

Des salariés d'Air France ont été interpelés ce matin. Pour quatre d'entre eux, la police est arrivée au petit matin à leur domicile.

La suite de l'enquête promet.

Le vigile d'Air France un temps dans le coma ne l'était pas. Un simple évanouissement. L'ensemble de nos journaux avaient répété la nouvelle d'un coma comme pour mieux choquer, la semaine passée.

Finalement, même la police reconnut les faits. 

"Que s’est-il passé lors des altercations ? La plainte d'Air France fait aussi mention des violences commises sur quatre personnes et non pas sept. Lundi soir, deux victimes seulement, des cadres, s'étaient signalées à la police. Les deux cadres molestés ont déjà déposé plainte. Mais selon nos informations, il ne s’agit pas des salariés molestés, aperçus sur les images, avec des chemises en lambeaux. Quant au vigile, qui, d'après un porte-parole de la compagnie, était brièvement "tombé dans le coma", il est en réalité "tombé dans les pommes", nous informe un policier. Ce dernier précise que la victime a eu ce malaise après avoir été étranglé dans la bousculade. Il a pu rentrer chez lui dans l'après- midi."

(source)

8 commentaires:

  1. Les syndicalistes d'Air France auraient mieux fait d'être à la FNSEA.

    RépondreSupprimer
  2. «Le Coma imaginaire»? Ils ont fait fort là, c'est Moliere qui va être content. Tartuffes!

    RépondreSupprimer
  3. Aprés la SNCM : Air France ; même combat pour les « syndicats » : faire couler la boîte
    Les « syndicats » depuis 40 ans coulent plus de boîtes que récession et concurrences réunies
    http://h16free.com/2012/11/05/18445-les-syndicats-francais-la-cauteleuse-mafia-qui-detruit-de-lemploi
    https://inaptocracie.wordpress.com/2014/08/23/quand-les-syndicats-vereux-font-couler-les-entreprises/
    http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2013/02/-furax-le-representant-de.html
    http://www.leparisien.fr/economie/un-salarie-seafrance-etait-la-vache-a-lait-de-calais-20-01-2012-1820818.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F
    https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/les-navires-de-la-sncm-mules-d-un-trafic-d-armes-et-de-drogue-1433880909
    Je peux vous mettre des liens jusqu’à demain ; je n’en aurais pas fais le tour

    RépondreSupprimer
  4. " des faits de violences aggravées" google code pénal . Et demandez a un médecin ce qu'est un évanouissement. Glorifiez l'insurrection car celle qui vient sent le moisi ! vous allez voir les fans de la truie avoir l'idée de Melenchon : la révolution.

    RépondreSupprimer
  5. Aprés la SNCM : Air France ; même combat pour les « syndicats » : faire couler la boîte
    Les « syndicats » depuis 40 ans coulent plus de boîtes que récession et concurrences réunies
    http://h16free.com/2012/11/05/18445-les-syndicats-francais-la-cauteleuse-mafia-qui-detruit-de-lemploi
    https://inaptocracie.wordpress.com/2014/08/23/quand-les-syndicats-vereux-font-couler-les-entreprises/
    http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2013/02/-furax-le-representant-de.html
    http://www.leparisien.fr/economie/un-salarie-seafrance-etait-la-vache-a-lait-de-calais-20-01-2012-1820818.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F
    https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/les-navires-de-la-sncm-mules-d-un-trafic-d-armes-et-de-drogue-1433880909
    Je peux vous mettre des liens jusqu’à demain ; je n’en aurais pas fais le tour

    RépondreSupprimer
  6. Tant mieux, pour autant défroquer deux DRH et les courser comme du bétail devant des caméras de télévision n'est pas très responsable de la part de syndicalistes dont la mission est de défendre les droits collectifs des salariés. La CGT qui démontre à quel point elle ne comprend pas que le monde change et combien son approche est désastreuse aux yeux des salariés qu'elle est en principe sensée défendre et à ceux de tous qui sont estomaqués de voir combien la lutte syndicale menée de cette manière est archaïque.
    On pourra répondre que la direction d'Air France s'est également comportée comme un patron du 19ème arguant que les pilotes n'ayant pas atteint leur objectif de productivité et ayant refusé de travailler 100 h de plus par an pour pas un radis (quand même comment osent -ils ?) ont conduit l'entreprise à prendre des mesures drastiques qu'on peut traduire en bon français comme particulièrement violentes pour les salariés.
    On voit donc qu'en matière de relations sociales en France on en est resté de part et d'autre à des attitudes méfiantes qui ne permettent pas d'adapter les organisations aux nouvelles contraintes du marché et aux réalités économiques en souplesse et progressivement. On reste sur son quand à soi jusqu'au moment où il n'est plus tenable, enfin rattrapé par la dure réalité on se décide à faire quelque chose de travers. Et on le fait bien.
    Merci Air France et la CGT d'offrir au pays l'illustration de son incapacité à se moderniser dans la négociation, la réforme et l'apaisement.

    RépondreSupprimer

Merci par avance de votre commentaire. Les insultes, les commentaires racistes, antisémites, pornographiques, révisionnistes, sexistes ou en général tout sujet contraire aux valeurs humanistes ne sont pas acceptés.
Les commentaires PEUVENT être modérés et donc censurés.