Les sous-doués de l'Elysée: #Macronavirus, à quand la fin ?

 

 

La gestion de la crise du Coronavirus est un fiasco mêlant arrogance, infantilisme, répression, lâcheté, inconsistance et incompétence. Et maintenant voici les prémisses de la fin de la démocratie.



 
Ailleurs en Europe, à l'exception notable de l'Espagne, les chefs de gouvernement n'apparaissent pas aussi fragilisés et nuls qu'en France. Angela Merkel se distingue par sa prudence, confortée par la situation hospitalière d'un pays qui a renié et économisé sur beaucoup de choses mais par sur ses hôpitaux publics ou privés. Les chefs de gouvernement italien, belge, néerlandais, suédois s'en sortent bien, malgré des difficultés parfois plus graves qu'en France comme en Italie ou en Belgique ou la surmortalité est impressionnante. Même au Royaume Uni, où Boris Johnson et son équipe ont agi comme des clowns inconséquents, l'équipe au pouvoir a changé son fusil d'épaule et rencontre désormais un soutien sondagier hallucinant.

Macron se distingue, il n'est dépassé dans le ridicule macabre que par Donald Trump. 

Le clown de la Maison Blanche inonde les réseaux sociaux et les ondes télévisuelles de ses interventions et conseils médicaux que d'aucuns prennent à la lettre. L'un des plus terribles fut son conseil de la semaine de s'exposer aux UV ou d'avaler du désinfectant. Un fabricant de désinfectants a du déconseiller publiquement de boire de ces produits. Des scientifiques se sont indignés. Trump, mal à l'aise, a expliqué que c'était du sarcasme le lendemain. Cet homme est un idiot, un jugement de sa mère.

Si le Trumpisme est un sarcasme permanent, la Macronie est une une pièce de théâtre, la tournée d'un petit homme qui se montre en costume, le teint de plus en plus orangé, dans des installations que d'aucuns qualifieraient d'art contemporain tant elles nous éloignent de la réalité.

Nous avions eu Macron déguisé en aviateur, en militaire, en marin. Macron en DJ, Macron dans les bras de deux hommes torses nus. Le voici sans masque face à des employés masqués, ou dans un super marché déserté. Ou bien les chaussures sous plastiques dans une usine de tomates industrielles. 

Quand il reçoit des journalistes à l'Elysée, ces dernier le trouve "affalé". Il y a aussi ce bronzage irrégulier qui interpelle, comme la dépigmentation accélérée du côté gauche de la barbe d'Edouard Philippe.

Pour le 14 juillet, Macron laisse fuiter qu'il cherche à faire un "grand discours de refondation" en lieu et place de défilé. Mais qu'est ce qu'on se fiche de savoir si Macron pense à des discours ? En Seine Saint-Denis, on craint des émeutes de la faim. A Marseille, des collectifs de quartier nourrissent des milliers de citoyens défavorisés.




Les sous-doués à l'Elysée


Le chefaillon de guerre s'indigne qu'on porte plainte contre sa tenue des élections municipales. François Bayrou lui vient en aide avec un gros mensonge par omission: Macron a maintenu le scrutin faute de consensus politique pour les reporter. Le 14 mars, l'Italie voisine comptait pourtant déjà 22 000 infectés, dont 1400 morts, l'épidémie est déjà galopante, l'Italie entièrement confinée, mais en France, Macron n'a pas agi pas, n'a rien dit de la gravité de la maladie aux partis politiques qu'il avait convoqué. C'est de l'incompétence criminelle.

Maintenant qu'il annoncé, sans préparation, un "horizon de déconfinement" au 11 mai, sa brochette de ministres nage en plein désastre.

Macron parle clairement si flou que ses ministres sont désemparés.
  • La ministre de l'Environnement refuse toujours des masques de protection aux éboueurs - "inutile" explique-t-elle. La Ville de Paris a révélé que 2 éboueurs sont morts du COVID-19.
  • Le surlendemain, son ministre de l’Éducation nationale dévoile sans crier gare un planning de rentrée des classes précis, dangereux, irresponsable, et impossible à tenir par les établissements: d'abord les maternelles, le public le moins apte à se protéger, puis les primaires. Et sur la base du volontariat. 
  • Vendredi, Le Maire, ministre de l'économie, raconte tout et son contraire: "nous sommes favorables à ce que le 11 mai, tous les commerces puissent rouvrir." Mais, "en même temps", pas dans toutes les régions, pour "tenir compte des situations sanitaires régionales différentes". Faudra-t-il des laisser-passer régionaux ? 
  • Le même Le Maire ne sait quoi bafouiller pour justifier le versement de dividendes par des entreprises ayant recours au financement public de chômage partiel comme Vivendi.
  • Samedi 25 avril, encore Le Maire promet 7 milliards d'euros de prêts garantis par l'Etat à Air France, en échange de "conditions de rentabilité" car "c'est l'argent des Français, donc il faut qu'Air France fasse un effort pour être plus rentable" (Le Maire exige-t-il un plan social ?), et "des conditions écologiques". "Air France doit devenir la compagnie aérienne la plus respectueuse de l'environnement de la planète" explique benoitement le ministre. Sachant que le transport aérien est le transport les plus polluants (le transport aérien émet 45 fois plus de CO2 de serre que le TGV,  15 fois plus que la moyenne des trains à longue distance), le ministre nous prend-t-il pour des cons ?
Cet aréopage de branquignol(e)s gouverne la France, 25 000 morts au moins, un carnage toujours discret dans les EHPADs.





A quand le procès ? 

La Macronie ne sait toujours pas produire, ni acheter, ni même autoriser des tests grands publics. Or tester, pour mieux isoler les citoyens infectés et laisser tranquille les autres, est la seule et unique méthode efficace préconisée par la communauté scientifique pour un réel déconfinement. Même le quotidien du soir Le Monde, peu suspect de gauchisme, s'y est mis - la couverture claque comme un avertissement politique supplémentaire:"Dépistage du coronavirus : les raisons du fiasco français sur les tests".

L'Allemagne est en mesure de réaliser plus de 800 000 tests par semaine. En France, on en fabrique tout juste 50 000 par semaine. Cherchez l'erreur.

Les éditocrates suivent le monarque comme les rats suivent la musique du joueur de flute. Depuis que Macron a promis le déconfinement pour le 11 mai, en commençant par les écoles des moins aptes à se protéger, les élèves de maternelle, les éditocrates de la presse de gouvernement ont transformé la promesse présidentielle en menace. Ils s'empressent de multiplier les arguments les plus odieux qui ne confirment qu'une chose - la France d'en haut a besoin que la France d'en bas se remette à bosser dans les entrepôts, les usines, les magasins - 10 millions de Français sont en chômage partiel. Plus de 30 milliards d'euros de dividendes ont été supprimés ! Cela ne peut plus durer, salauds de pauvres ! Allez ! A l'école les mioches, et au boulot les parents ! "Il faut revenir à la stratégie de l'immunité collective" explique Eric Le Boucher (Les Echos), Un autre, Christophe Barbier, complète:"L’humanisme actuel est précieux, c’est un progrès de nos sociétés ; mais il ne doit pas écraser le réalisme : les choix effectués ont un coût pour le présent et l’avenir. Déconfinons le plus vite possible!" C'est pourtant une aberration sanitaire d'après les scientifiques.

Et certaines solutions ne sont toujours pas évoquées : réquisition, nationalisation, augmentation des impôts des plus riches, gratuité de l'électricité et de l'eau pour les plus pauvres, annulation des loyers. Cette crise est plus grave et totalement différente de celle de 1929.  Qui se rappelle que Franklin Delanoe Roosevelt, héritant de la gestion calamiteuse de la crise de 1929 par Herbert Hoover, avait décidé d'augmenter les impots des plus riches à 63 %, puis 79 % en 1936, 91 % en 1941 de leur revenu ?).




Le confinement a du bon pour la Macronie - les rues sont calmes, les citoyens sont disciplinés, ils gardent leur rage pour eux, ils s'habituent à sortir avec leur laisser-passer. Les flics ont tous les droits. Même l'Europe, cette référence des droits de l'homme, est désormais telle une prison géante: les frontières sont fermées, on ne laisse même pas passer les corbillards. Victor Orban a achevé de transformer la Hongrie en dictature en suspendant toutes les libertés sans que ses voisins ne daignent l'exclure des Conseils européens virtuels tels celui du 23 avril.

En France, la presse n'est libre que sur Internet, les parlementaires sont interdits d'hémicycle sauf en délégation (un élu pour représenter tout son groupe).

Le Virus, ce nouvel ennemi de l'intérieur, transforme chaque citoyen récalcitrant en traitre à la patrie.

Une femme qui avait abordé à la fenêtre une banderole "Macronavirus, à quand la fin ?" s'est vu offrir quatre heures de garde à vue au motif d'outrage au chef de l'Etat . Elle a été interrogée " sur l'affichage, ses opinions politiques, l'identité de ses colocataires."

Ce n'est pas un cas isolé: Mediapart a relevé d’autres cas de visites, à Paris, Marseille et Caen, de policiers auprès d’habitants confinés car ils avaient déployé sur leurs façades des banderoles à connotation politique depuis début avril.

C’est bien vous qui avez mis la banderole ?
— Oui.
— On est montés parce que votre banderole ne plaît pas à tout le monde. Il serait bon de la retirer. (source)
Les éléments les plus violents de la police peuvent frapper sans craindre trop de témoins. Pourtant,  le nombre de violences policières documentées par des témoignages videos se multiplie à nouveau sur les réseaux sociaux. La police débridée par Castaner et 18 mois de répression ultraviolente avant le confinement tombe sans retenue ni politesse sur le moindre contrevenant qui n'exhibe pas son laisser-passer auto-rempli. Toulouse, Villeneuve-la-Garenne, "l'Etat ne tient plus ses flics".

Elle frappe, menace, insulte, confisque quand on ne lui obéit pas.

L'excuse de l'état de guerre justifie la mise en parenthèse de la démocratie selon Macron. L'Allemagne voisine si souvent caricaturée n'a pas mis en œuvre d'état d'urgence.

Mardi 28 avril, le gouvernement fera voter par ses godillots la mise en place d'une application de tracking des déplacements de chaque citoyen. L'un des laquais de la Macronie avait proposé de la rendre volontaire mais de ne réserver les futurs traitements antiviraux qu'aux volontaires qui adopteraient la puce-espion. Cette application, promet le gouvernement, ne servira pas à "géolocaliser les populations et vérifier qu’elles respectent le confinement", mais à « signaler aux personnes qu’elles ont pu être en contact avec des malades du Covid-19 ». Qui croit encore les promesses du gouvernement en matière de libertés civiles ?

Déjà près de 400 drones sillonnent les airs pour surveiller, avec le soutien de reportages télévisés lénifiants. Et le ministère de l'intérieur vient d'en commander 650 supplémentaires.

Pas à pas, on s'habitue à un État policier.


#Macronavirus, à quand la fin ?

"À quel moment sait-on que l’on vit dans un monde dirigé par d’immondes raclures?"
Le Monolecte.




Commentaires

  1. Super vidéo des marionnettes..
    Les municipales ont été maintenues faute de consensus politique, ce même manque de consensus mais cette fois ci scientifique pour une reprise de l'école le 11 mai, Macron marche dessus..existe t il un qualificatif pour désigner un tel comportement ?
    Le monde d'après ressemble à ces pauvres tomates cultivées hors sol sur des rampes dans des serres au milieu desquelles il est allé poser dernièrement !
    Le tracking..mesure de non sens quand les gens seront serres comme des sardines dans les transports en commun...et après on fait quoi quand on sait qu'on a côtoyé 10 personnes atteintes dans la journée..on s'arrête, on attend, on panique, on confine, on se fait tester ou sûrement pas !


    Sylvie


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Sylvie - j'adore ce clip - il y en a d'autres. :-). oui, le <monde d'apres de ces gens là ressemble à celui d'avant hier.

      Supprimer
  2. "un des laquais de la Macronie avait proposé de la rendre volontaire mais de ne réserver les futurs traitements antiviraux qu'aux volontaires qui adopteraient la puce-espion"
    Qui ?

    RépondreSupprimer
  3. Pour ce qui est du service de la soupe gouvernementale, on peut compter sur les éditocrates-dineurs-en-ville, Barbier en tête .
    Coucou ! Qui c'est -t- y qui vient mendigoter un portefeuille, après sa veste à Barcelone ? Le dénommé Manuel Valls, un des fossoyeurs des services publics en général et de la santé en particulier !
    Dans les châteaux médiévaux, il y avait des "oubliettes " . Dommage qu'on n'en pratique plus l'usage !

    Alain bobards

    RépondreSupprimer
  4. A moins d'une révolte populaire de grande ampleur. Je ne vois pas qu' est-ce qui pourra empêcher la macro nie de foncer à tombeaux ouverts vers le précipice en nous y entraînant. Quelle alternance ou choix va se présenter à nous en 2022 ?

    Je pense qu'il ne va rester dans quelque temps à Macron que la dissolution, le joker Mélenchon, s'il veut bien accepter le poste de premier ministre, peut être la roue de sauvetage pour Macron qui serait alors réélu en 2022, à moins qu'un homme ou une femme providentiel ne trouve la pierre philosophale, pour notre plus grand bonheur. Après que Mélenchon n'est échoué dans le sauvetage de notre économie nationale par un vaste plan de nationalisations de toute l’économie de notre pays, qui aura ruiné notre pays, faisant fuir tous les capitaux par de fortes taxations sous d'autres cieux. Les autres ne pouvant fuir, ne restant pour eux que la révolte car taxés à présent à leur tour, favorisant ainsi Macron incarnant le sauveur de la nation, le rêve intime de Sarkosy se réalisant, rendant ce dernier fou de jalousie dans le fond de asile.

    RépondreSupprimer
  5. Le Média a publié une interview de Frédéric Dumas par Denis Robert sur le vécu de cette dernière vis à vis de la Macronie. Bon visionnage.

    RépondreSupprimer
  6. HERPES is yn serieuze en weromkommende sykte dy't net kin wurde genêzen fia ynjeksjoneel medisyn troch Amerikaanske dokters, mar de bêste manier om Herpes te behanneljen is troch it nimmen fan natuerlike krûdemedisy derfoar, ik ha lêzen oer DR JAMES, de geweldige herbalistdokter dy't myn fan genêzen hat herpes mei syn krêftige krûdemedisyn. Ik naam kontakt mei him om te witten dat hy my koe helpe en hy fertelde my dat ik myn noait sear soe dwaan, dat hy sil my helpe mei de natuerlike krûden! Nei 2 dagen kontakt mei him, fertelde hy my dat de genêzing ree wie en hy stjoerde it nei my fia DHL COURIER SERVICE en it ûntfong my nei 2 wiken dat ik it drugs brûkte, en hy joech my ynstruksje (MORNING and EVENING) en ik wie genêzen! It is echt as dreamde, mar ik bin sa bliid! foar dyjingen dy't lije oan herpes en oare sykten lykas ovarian sykte, kanker, hypothyreoïdisme, Herpes, COPD, HIV, arthritis, Lyme sykte, Hpv, ynfeksjes, lever sykte, autoimmune sykten, Parkinson sykte, Lupus, nefrology en hypertensie, neurology, obstetrics , gynaecology, en sûnens fan froulju, onkology, pediatrie, pulmonary, AKUTE MYELOFIBROSIS, ALZHEIMER symptomen, BREAST CANCER, DIABETES, HAIR LOSS AND HAIR BEHANDELING, KIDNEY SIEKTEN, LEUKEMIA, TIEMA, MY
    moat him kontakt opnimme foar syn kruidemedisyn, ik bin yn libbensbewiis en ik krij herpes-kuren en syn medisyn is legit. Ik stjoerde him wat hy oanfrege en hy stjoerde my syn medisyn dy't ik 3 goede wiken neam en hjoed bin ik hjir mei in negatyf resultaat. Doe't ik foar de test gie, bin ik oerbleaun, syn medikaasje gie net. jo kinne him berikke fia VIA E-post drjamesherbalmix@gmail.com fan whatsapp-nûmer: +2348152855846

    RépondreSupprimer

Publier un commentaire

Merci par avance de votre commentaire. Soyez poli, et ne trollez pas.

ARCHIVES

Plus d'éléments

Articles les plus consultés

Sauvez des vies ? Virez Macron.

593ème semaine politique: ce qu'a fait Emmanuel Macron pour les pauvres